"L'Europe doit être aux avant-postes" : ce que l'euro numérique changera pour les consommateurs

En ce 1er janvier 2022, l'euro souffle ses bougies d'anniversaire. Voilà vingt ans qu'il a officiellement remplacé la monnaie nationale des premiers pays de la zone euro. Aujourd'hui, nos billets et nos pièces s'apprêtent à passer un nouveau cap : leur numérisation.

L'euro numérique tend vers des objectifs de légitimité, d'efficacité et de sécurité.
L'euro numérique tend vers des objectifs de légitimité, d'efficacité et de sécurité. ©Shutterstock
Charlotte de Condé

Bien que 58 % des achats des Belges sont effectués en espèces, l'argent liquide devient de moins en moins utilisé. Une tendance qui s'est renforcée avec la pandémie de Covid-19, tant en Belgique qu'au niveau mondial. Le paiement en ligne, le commerce électronique et le sans contact ont particulièrement bondi en 2021.

Face à ce changement d'habitude de paiement, les monnaies numériques attirent de plus en plus la convoitise de certains pays.

C'est dans cette optique que les gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) ont décidé cet été de lancer la phase d'étude d'un projet d'euro numérique, qui devrait durer 24 mois. La décision issue de cette analyse permettra de lancer la phase d'exécution de ce projet.

Pourtant, au niveau technique, les euros qui reposent sur notre compte en banque sont déjà des euros numériques. Alors, qu'est-ce que l'arrivée de l'euro numérique changera pour les consommateurs ?

>> Découvrez notre long format sur le fonctionnement et les changements liés à l'euro numérique.