Plus 30 % en 2021 : MyPension.be a attiré plus d’un quart des adultes

Près de 2,5 millions de personnes se sont connectées en 2021, soit une hausse de 30 % en un an.

Plus 30 % en 2021 : MyPension.be a attiré plus d’un quart des adultes
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

À quelle date pourrai-je prendre ma pension ? À combien s'élèvera-t-elle ? Et les montants complémentaires ? Près de 2,5 millions de personnes (soit plus d'un adulte sur quatre) se sont connectées en 2021 sur le site mypension.be, un portail qui rassemble toutes les informations sur la retraite, pour chercher des réponses à leurs questions, indique jeudi le Service fédéral des pensions.

Il s’agit d’une hausse de 30 % par rapport à 2020, due selon le service public à une notoriété grandissante mais aussi à une plus grande familiarité de la population avec les moyens de connexion sécurisés comme itsme ou l’eID.

Simulations

Mypension.be permet de consulter toutes sortes d’informations sur la pension légale et complémentaire, mais aussi de simuler son départ à la retraite, en découvrant la date théorique du début de la pension et le montant accordé en l’état actuel des choses.

Le site a "encore beaucoup de potentiel pour toucher de nouveaux utilisateurs dans certains segments de la population", relève le service fédéral, étant donné que "seulement 19 % des salariés et 10 % des indépendants se sont connectés à mypension.be". L'outil est plus populaire auprès des personnes ayant une carrière mixte : 47 % des citoyens et citoyennes ayant une carrière comme indépendant et fonctionnaire se sont connectés au site en 2021.

La tranche d’âge la plus représentée parmi les internautes était celle des 56-65 ans (33 % des visiteurs du site). L’outil attire néanmoins de plus en plus de jeunes. Par rapport à 2020, les visiteurs de moins de 25 ans ont augmenté de plus de 150 % et ceux de 26 à 35 ans de plus de 50 %. Cette année verra également des changements dans le simulateur, qui permettra de calculer l’effet sur le montant de la pension en cas de passage au statut d’indépendant ou d’une adaptation de la carrière en tant qu’indépendant.

L'outil va aussi intégrer la possibilité d'introduire une demande de pension, alors que jusqu'ici il fallait se rendre sur un autre site web. "Les citoyens doivent savoir où ils en sont en matière de droits de pension et comment ceux-ci se constituent au cours de leur carrière. Une plus grande confiance dans nos pensions passe par une meilleure connaissance et une plus grande transparence de notre système", souligne la ministre fédérale des Pensions, Karine Lalieux (PS).