Le patron du London Metal Exchange démissionne pour intégrer une entreprise de stockage d'actifs numériques

Ce passage de la Bourse aux métaux, vieille de 150 ans, à une entreprise créée en 2018 et basée à Jersey montre l'attractivité du secteur des cryptomonnaies pour les acteurs de la finance.

Le patron du London Metal Exchange démissionne pour intégrer une entreprise de stockage d'actifs numériques
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

Le patron du London Metal Exchange (LME) Matthew Chamberlain a quitté la célèbre Bourse des métaux de Londres, qu'il dirigeait depuis cinq ans, pour prendre la tête de Komainu, une entreprise de stockage d'actifs numériques, ont annoncé les deux groupes.

M. Chamberlain a affirmé dans un communiqué de Komainu que le groupe représentait "le meilleur de la finance traditionnelle et de la décentralisation, et représente l'évolution naturelle de notre industrie".

Komainu propose "des solutions sécurisées et aux normes de stockage d'actifs numériques" comme les cryptomonnaies, précise le communiqué publié vendredi.

Ce passage de la Bourse aux métaux, vieille de 150 ans, à une entreprise créée en 2018 et basée à Jersey montre l'attractivité du secteur des cryptomonnaies pour les acteurs de la finance.

Le LME est notamment réputé pour son anneau de canapés rouges, ou "ring", où siègent les courtiers en métaux industriels et qui est la dernière place financière en Europe à proposer des échanges de visu.

M. Chamberlain, nommé à l'âge de 35 ans à la tête du LME en 2017, avait notamment proposé la fermeture du "ring" pour chercher à moderniser l'institution britannique, qui souffre de la concurrence du Chicago Mercantile Exchange (CME) aux Etats-Unis et du Shanghai Futures Exchange (SHFE) en Chine.

Mais les vives réactions provoquées par cette annonce l'avaient poussé à revoir ses plans.

Le LME est la filiale depuis 2012 du propriétaire de la Bourse de Hong Kong, le Hong Kong Exchanges and Compensation (HKEX), et propose de multiples contrats à terme sur les métaux non-ferreux (cuivre, aluminium, plomb, zinc, nickel et étain principalement).

Sur le même sujet