Après le rachat de Twitter, que va-t-il arriver au compte de l'étudiant qui traquait Elon Musk?

Jack Sweeney s'était fait connaître en traquant le jet privé d'Elon Musk et celui d'autres personnalités, y compris des oligarques russes.

Après le rachat de Twitter, que va-t-il arriver au compte de l'étudiant qui traquait Elon Musk?
©afp

Jack Sweeney, un étudiant en technologies de l'information et de la communication, est récemment devenu célèbre pour avoir créé un compte Twitter suivant à la trace le jet privé d'Elon Musk et d'autres personnalités. Il y a quelques mois, le fondateur de SpaceX lui avait même proposé 5.000 dollars pour le faire supprimer, ce que l'étudiant avait refusé de faire après avoir tenté une contre-offre ambitieuse . Depuis, Elon Musk s'est décidé à racheter Twitter. Que va-t-il arriver à @ElonJet, le compte Twitter qui le suivait à la trace?

"Il est difficile de croire qu'il ne va rien faire contre mon compte", a déclaré Jack Sweeney à Insider .

Par le passé, Elon Musk s'était en effet plaint auprès du jeune homme de l'atteinte à sa vie privée. " Je n'aime pas l'idée d'être abattu par un cinglé", lui avait-il avoué. Ce à quoi l'étudiant de l'Université de Floride avait répondu en disant qu'il se servait de données publiques accessibles à tous. En effet, Jack Sweeney n'a rien fait d'illégal pour obtenir ces informations, il s'est simplement servi de ses bonnes connaissances dans le domaine aéronautique pour mixer plusieurs bases de données accessibles en ligne et coder un bot performant. De cette façon, à chaque fois que le jet d'Elon Musk décolle ou atterrit quelque part, un tweet est automatiquement publié sur son compte.

"S'il fermait mon compte, les gens appelleraient"

"Dans une récente déclaration, Elon Musk a dit qu'il éliminerait les spams et les robots nuisibles de Twitter. Est-ce qu'il parlait du mien?", s'est demandé l'étudiant dans un récent tweet. Difficile à dire puisque l'homme d'affaires avait aussi promis que ses détracteurs pourraient rester sur le réseau social.

Par le passé, Elon Musk avait tenté de faire fermer ce compte, en proposant 5.000 dollars au jeune homme. Celui-ci avait fait monter les enchères à 50.000 dollars ou alors un stage chez Tesla. L'homme d'affaires n'avait alors plus répondu et s'était contenté d'utiliser un brouilleur pour rendre plus compliqué le suivi de ses déplacements. À plusieurs reprises, il s'était également joué du jeune en apparaissant à un endroit alors qu'ElonJet venait de tweeter que son avion avait atterri à des milliers de kilomètres de là. Mais Jack Sweeney était tout de même parvenu à continuer à le suivre.

"J'ai un plan B"

Le jeune homme de 20 ans se veut confiant. Au vu de ses 430.000 abonnés, il est persuadé qu'Elon Musk ne pourrait pas supprimer son compte impunément. "Il parle toujours de la liberté d'expression, donc s'il faisait quelque chose et (le) fermait, les gens l'appelleraient", a-t-il déclaré à TechXplore .

Au cas où son compte serait tout de même supprimé pour atteinte à la vie privée, l'étudiant a déjà prévu un plan B. "Je mettrai les infos sur mon serveur Discord ou sur Telegram", a-t-il déclaré.

Il espère toutefois ne pas devoir en arriver là. "Qui sait peut-être qu'il me recontactera pour négocier et qu'il me proposera un job chez Twitter", a-t-il conclu.