Quand Mark Zuckerberg cachait à juste titre la caméra de son ordinateur avec de l'adhésif noir

Le piratage des webcams et micros d'ordinateurs peut causer de gros dommages.

Van Campenhout Patrick
Quand Mark Zuckerberg cachait à juste titre la caméra de son ordinateur avec de l'adhésif noir

Libre Eco week-end |

Les spécialistes d’Eset, l’entreprise slovaque (Bratislava) qui développe des logiciels antivirus, ont analysé la manière de gérer ses relations avec une complice de tous les jours : la caméra vidéo d’ordinateur portable. On se souvient de cette image de Mark Zuckerberg, le patron de Facebook (devenue Meta) photographié devant son ordinateur portable avec la caméra et le micro masqué par un adhésif noir…

Avait-il raison de se méfier de son propre matériel ? Apparemment oui, et ce, alors que le travail à distance a fait exploser l'utilisation des systèmes de vidéoconférence, sur PC, tablettes ou smartphones. Les caméras de surveillance ne sont pas épargnées. Pour les spécialistes d'Eset, les outils et les connaissances nécessaires à pirater les webcams n'ont jamais été aussi faciles à trouver en ligne. Et d'insister sur le fait que le camfecting, l'infection du système vidéo, peut avoir des conséquences à la fois sur la vie privée, professionnelle, mais aussi sur la santé mentale et le bien-être des utilisateurs. Comment savoir si l'on est victime d'une telle intrusion ? Il faut, disent les spécialistes, faire attention aux signes suivants :

1. La lumière de la caméra s’allume alors qu’aucune fonction n’a été activée en ce sens par l’utilisateur… Méfiance !

2. Des fichiers bizarres traînent sur l’ordinateur ? Eset assure que les pirates laissent quelquefois des traces. Une recherche des fichiers les plus récents est souvent révélatrice.

3. Des applications inhabituelles se trouvent sur le disque dur. Ici, une recherche à l’aide d’un antivirus peut révéler les traces du logiciel RAT, spécialisé dans la capture d’images vidéo.

4. Le même maliciel RAT a pu modifier les paramètres de sécurité de la machine suspecte. Ici aussi, un coup d’œil aux paramètres de sécurité permet de repérer la présence d’un intrus. Sinon, cachez tout, comme Mark.

Sur le même sujet