Orange et TADA s'unissent pour favoriser l'inclusion digitale: "L’accès au numérique est important pour l’égalité des chances”

Orange et TADA nouent un partenariat pour favoriser l'inclusion digitale et réduire les inégalités.

Le Roi Philippe, lors d'un atelier TADA, en 2017.
Le Roi Philippe, lors d'un atelier TADA, en 2017. ©LAURIE DIEFFEMBACQ

Orange Belgium lance officiellement l’Orange Belgium Fund, un fonds d’entreprise qui vise à développer l’inclusion numérique et sociale.

"Nous avons une stratégie d'entreprise responsable et solidaire forte et nous croyons fortement que l'accès au numérique est important pour l'égalité des chances", explique à ce propos Isabelle Vanden Eede, Chief Brand, Communication & CSR Officer chez Orange Belgium.

Un partenariat a d’ailleurs été noué avec TADA (ToekomstATELIERDeLavenir) pour passer des paroles aux actes.

TADA, qui fêtera bientôt ses dix ans, est une association basée à Bruxelles qui vise à accompagner et coacher des jeunes issus de milieux plus vulnérables pour les aider à acquérir des compétences et à "maximiser leurs chances sur le marché du travail."

"Quatre enfants sur dix naissent ou risquent de tomber dans la pauvreté à Bruxelles aujourd'hui. Le concept de TADA est donc une école du week-end pour les enfants de 10 à 13 ans. On commence tôt car on aura plus d'impact comme cela. Les enfants vont tous les samedis à l'école, dans plusieurs communes de Bruxelles, avec des ateliers participatifs, et ça fonctionne bien !", explique Christophe Zeegers, responsable communication chez TADA.

"Le but est de les reconnecter. Tous les samedis, on a 28 classes. Dans chaque classe, on a 4 bénévoles externes. Ça fait 120 personnes qui viennent tous les samedis, et 97 % d'entre eux disent qu'ils ont autant appris que les enfants. Et je confirme par moi-même, car je viens du monde bancaire et quand je suis arrivé le premier samedi chez TADA, je suis ressorti avec plus d'énergie. Il y a tellement de choses à faire. On a de l'impact sur toute la société", s'exclame-t-il.

"Le Covid a encore creusé les inégalités"

"Le Covid a encore creusé les inégalités entre riches et pauvres. L'écart pédagogique se creuse également entre un enfant favorisé et un enfant défavorisé aujourd'hui s'il n'a pas eu d'accompagnement", glisse-t-il, en expliquant les missions de TADA.

"Si on veut donner des chiffres : un enfant qui ne termine pas l'école va coûter en moyenne 1 million d'euros à la société, car ils vont travailler en moyenne moins pendant leur carrière, etc. C'est un chiffre qui vient de l'Etat. Dans la population que l'on vise, trois enfants sur dix ne terminent pas l'école. Et ceux qui viennent chez TADA, moins d'un sur dix ne termine pas l'école. Je vous laisse faire le calcul mais si on arrive à réduire le nombre d'élèves qui arrêtent l'école de ne serait-ce que de 50, ça ferait 50 millions d'euros d'économie à l'État, pour un investissement de 2,5 millions pour couvrir les dépenses", lance-t-il.

"On a donc lancé ce fonds d'entreprise Orange Belgium pour soutenir des entreprises solidaires et responsables. Un budget de 50.000 euros a donc été attribué à TADA pour l'année scolaire 2022-2023. Mais un investissement supplémentaire via nos clients est s'ajoute, et 25.000 d'entre eux ont répondu présents. Pour résumer, on propose des cadeaux à nos clients pour leur fidélité, cadeaux auxquels ils peuvent renoncer pour reverser les fonds à une association. Et TADA fait désormais partie de notre programme de fidélité. Il y a donc 50.000 euros supplémentaires qui s'ajoutent au projet", glisse encore Isabelle Vanden Eede.

"Orange apporte son expertise en termes de numérique, avec les objets connectés et autres. On va ajouter une couche qui va rendre tangibles certains thèmes des programmes de TADA, pour aider les familles à se débrouiller avec la vie et la société qui se digitalisent.", termine-t-elle.