Amazon va-t-il enfin se lancer pour de vrai en Belgique? Le projet "Diable Rouge" le prévoit!

Après l'ouverture déjà annoncée d'un centre logistique à Anvers, le géant de l'e-commerce Amazon prévoirait bien de (vraiment) se tourner vers ses clients belges. Donc plus via le prisme de la France, la Hollande ou l'Allemagne. Via Amazon.be ? Là, rien n'est moins sûr...

A.Ca.
Amazon va-t-il enfin se lancer pour de vrai en Belgique? Le projet "Diable Rouge" le prévoit!
©SHUTTERSTOCK

Pour leurs interactions avec le géant de l'e-commerce, les internautes belges doivent, depuis toujours, transiter par la version française (Amazon.fr) ou néerlandaise (Amazon.nl) voire allemande (Amazon.de) du service.

De fait, si les Belges peuvent bien se faire livrer les produits de l'empire créé par Jeff Bezos, aucun véritable support sur mesure ne leur est destiné. Cela se ressent sur plusieurs pans de l'activité de la plateforme : l'offre de streaming vidéo sur

Prime Video est moins riche en Belgique

(et les contenus ne sont pas toujours disponibles dans nos langues nationales, que ce soit en termes de doublage ou de sous-titrage), les dernières versions des produits maison (Amazon Firestick TV, Amazon Echo, etc.) ne sont pas toujours livrables chez nous et, enfin, les clients belges adhérents au programme Prime n'ont jamais pu goûter à la promesse de livraison le jour-même qui est honorée en France, par exemple.

Tout cela pourrait changer rapidement.

L'opération Diable Rouge : un lancement de l'activité client d'Amazon en Belgique à l'automne 2022

A en croire

Business Insider

, Amazon envisage bien de déployer ses ailes en Belgique. Dans un plan d'expansion planifié à 2022 dont le pure player a eu vent, Amazon prévoit de se lancer dans cinq nouveaux pays. À savoir, l’Afrique du Sud, le Nigeria, la Colombie, la Chili et, pour l'Europe, la Belgique. On parle d'un lancement au début de l'automne 2022. Le projet porterait le nom, cocasse et footeux, de "Red Devil Project"...

Amazon investit déjà la Belgique, à Anvers, via un centre logistique dédié

Pour rappel, Amazon avait déjà annoncé le début de son aventure logistique en Belgique en février dernier. Un centre de tri Amazon va en effet ouvrir ses portes d'ici la fin de l'année à Anvers, dans la zone commerciale Blue Gate. Une positon stratégique pour le colosse de la livraison, qui y traitera notamment des colis venus d'Allemagne ou de France. Générateur d'une cinquantaine d'emplois, ce centre devrait opérer ce qu'on appelle dans le jargon la livraison "last mile" : ce bout de chaîne qui prend en charge l'arrivée du colis au domicile du consommateur final.

Le lancement d'Amazon.be ? Rien n'est moins sûr

A cette arrivée logistique, Amazon souhaiterait donc ajouter une surcouche "client", offrant enfin des services personnalisés aux Belges. Pourra-t-il le faire derrière l'URL Amazon.be ? Rien n'est moins sûr : le nom de domaine est pris par Amazon Insurance, propriété de Baloise... Il n'est actuellement pas, dans ce plan de déploiement non-officiellement confirmé par Amazon, question de lancement de magasins physiques en Belgique. Et encore moins de la livraison par drone, récemment lancée en Californie par Amazon.