Orange Belgium va abandonner progressivement les services 3G d'ici mi-2023

Orange Belgium veut "optimiser l'utilisation de son spectre".

La Libre Eco avec Belga
Orange Belgium va abandonner progressivement les services 3G d'ici mi-2023
©Belga Image

Orange Belgium commencera à éliminer progressivement la technologie 3G sur son réseau à partir de la mi-2023, pour l'arrêter définitivement en 2025, a annoncé mardi l'entreprise en marge de sa communication sur le résultat des enchères pour les licences 5G. La 2G sera, elle, maintenue jusqu'à fin 2028. L'opérateur garantit, par contre, la continuité de sa technologie 4G, qui couvre près de 100 % de la population belge. Orange souhaite, de la sorte, optimiser l'utilisation de son spectre en s'appuyant sur des technologies "plus sûres, plus résilientes, plus économes en énergie et plus modernes". L'abandon progressif de la 3G et de la 2G lui permettra d'offrir à ses clients des expériences plus efficaces, durables et à valeur ajoutée, justifie l'entreprise.

Lire aussi : Enchères pour la 5G et Cie: l'Etat va empocher pas moins de 1,2 milliard d'euros et un 4e opérateur s'officialise

Seul un très petit nombre de clients résidentiels d'Orange Belgium utilisent encore des téléphones qui ne supporteront pas la 4G ou la 5G en 2025, relève encore l'opérateur, qui s'engage à accompagner les clients qui pourraient avoir besoin d'aide pour migrer.

Pour les clients Internet of Things (IoT), l'entreprise va également créer des trajets de migration et assurer une transition "en douceur". Elle dispose en outre de plusieurs technologies complémentaires:? 4G LTE-M et NB-IoT, 5G, pointe-t-elle encore.

"En abandonnant progressivement la technologie 3G, nous nous débarrassons d'équipements obsolètes dont la maintenance consomme beaucoup d'électricité, d'espace et d'énergie humaine", situe Stefan Slavnicu, responsable du réseau chez Orange Belgium "Les données 3G représentent aujourd'hui moins de 2 % du trafic total de données sur le réseau. Grâce à cette évolution, nous aurons des réseaux pilotés par logiciels, résilients et automatisés, prêts pour les évolutions futures."