Un ingénieur Google licencié pour avoir dénoncé que le chatbot de l'entreprise a sa propre conscience

Selon Google, l'homme en question, Blake Lemoine, avait enfreint les règles internes en divulguant des informations confidentielles.

La Libre Eco avec Belga
Un ingénieur Google licencié pour avoir dénoncé que le chatbot de l'entreprise a sa propre conscience
©Shutterstock

Le géant technologique Google a licencié un ingénieur logiciel qui affirmait que le chatbot de l'entreprise avait une conscience propre. Selon Google, l'homme en question, Blake Lemoine, avait enfreint les règles internes en divulguant des informations confidentielles, d'après le journal américain The Washington Post.

Le chatbot, LaMDA, apprend à parler avec l'aide de l'intelligence artificielle. Le programme ne le fait pas avec des textes écrits mais sur la base de conversations. Mais selon M. Lemoine, le processus d'apprentissage de LaMDA est allé encore plus loin. Selon lui, le robot réagissait de manière totalement indépendante et avait ses propres émotions.

Google a immédiatement contredit ces affirmations. De nombreux scientifiques pensent également que Lemoine a tort et affirment que LaMDA n'est rien d'autre qu'un algorithme complexe créé pour ressembler de manière convaincante à un être humain.

M. Lemoine raconte au Washington Post que, vendredi dernier, il a reçu un courriel de licenciement l'entreprise lui demandant de passer un entretien vidéo. Ce faisant, il a demandé la présence d'un tiers, mais Google a refusé. M. Lemoine dit qu'il examine ses options avec ses avocats.