Sony augmente le prix de la PlayStation 5 de plus de 10 %

Les prix de la PS5 en Europe augmentent de 10 % à 549,99 euros pour la console avec lecteur de disque et de 12,5 % à 449,99 euros pour sa version numérique.

La Libre Eco avec AFP
Sony augmente le prix de la PlayStation 5 de plus de 10 %
©Shutterstock

Le groupe japonais Sony a annoncé jeudi une hausse des prix de vente de ses consoles PlayStation 5 sur la plupart de ses marchés à l'exception des Etats-Unis, en invoquant l'inflation élevée et des effets de change défavorables.

Les prix de la PS5 en Europe augmentent de 10 % à 549,99 euros pour la console avec lecteur de disque et de 12,5 % à 449,99 euros pour sa version numérique, selon un communiqué publié sur le blog officiel PlayStation.

Ses prix augmentent aussi "avec effet immédiat" au Royaume-Uni, en Chine, en Australie, au Mexique et au Canada, tandis qu'ils ne seront relevés au Japon qu'à partir du 15 septembre.

L'Asie-Pacifique, l'Amérique latine, le Moyen Orient et l'Afrique sont aussi concernés.

"Nous observons des niveaux d'inflation élevés, ainsi que des effets de change négatifs, affectant les consommateurs et mettant de nombreux secteurs industriels sous pression", a justifié dans le communiqué Jim Ryan, le patron de Sony Interactive Entertainment, l'entité jeu vidéo du groupe. "Du fait de ces rudes conditions économiques, nous avons pris la décision difficile d'augmenter les prix de vente au détail recommandés pour la PS5" dans divers pays, a ajouté M. Ryan, assurant que c'était "une nécessité".

La raison pour laquelle Sony a épargné les Etats-Unis n'a pas été précisée, alors que l'inflation est pourtant très élevée dans la première économie mondiale.

Le géant américain Microsoft n'a pas annoncé pour le moment des hausses de prix pour ses consoles XBox.

Quant à Nintendo, l'autre mastodonte japonais du jeu vidéo, son président Shuntaro Furukawa a déclaré il y a une dizaine de jours au journal Nikkei que son groupe n'envisageait pas "pour le moment" d'augmenter les prix de sa console Switch, malgré des coûts de production et de distribution accrus. "Nous voulons éviter d'exclure" des consommateurs, a-t-il dit.

M. Ryan a aussi rappelé jeudi que la priorité de Sony restait l'amélioration de la production de ses consoles PS5, qui souffre de la perturbation persistante de ses chaînes d'approvisionnement, ce qui rend ces produits souvent difficiles d'accès pour les consommateurs.