Malgré la flambée des coûts, Telenet veut garder le cap

Malgré des pressions inflationnistes accrues, l’opérateur a réaffirmé ses perspectives financières pour 2022.

La Libre Eco, avec Belga
John Porter, CEO de Telenet.
John Porter, CEO de Telenet. ©Belga

Telenet est bien positionné pour faire face au climat macroéconomique difficile actuel, avec un bilan et un profil de liquidité solides. C'est ce qu'a déclaré son CEO John Porter lundi à l'occasion de la journée des marchés financiers, organisée à Londres. L'opérateur télécom y a expliqué sa stratégie pour les trois prochaines années. Malgré des pressions inflationnistes accrues, l'entreprise a réaffirmé ses perspectives financières pour l'ensemble de l'année 2022. John Porter s'est dit convaincu que Telenet continuera à assurer une "croissance rentable durable" et à créer "une valeur à long terme pour toutes les parties prenantes" . "Avec notre stratégie actualisée, nous voulons transformer Telenet […] en un fournisseur de premier plan de services de connectivité, de divertissement et de services numériques axés sur le client" , a développé le CEO. Telenet prévoit ainsi d'importants investissements dans l'infrastructure fixe et mobile, ainsi que dans les plateformes de données et numériques au cours des prochaines années.

Approche "prudente" sur le dividende

La grande majorité des investissements sera consacrée à la mise à niveau du réseau hybride coaxial de Telenet vers la fibre optique jusqu'au domicile. L'opérateur a déjà conclu en ce sens un partenariat avec l'opérateur de réseau Fluvius pour son "réseau de données du futur" en Flandre.

L'entreprise a annoncé cet été une forte réduction du dividende, à un euro brut par action. Une "approche prudente" du paiement du dividende qu'a défendue le patron. Interrogé sur la question de savoir si l'inflation élevée et la hausse des coûts de l'énergie et du personnel entraîneront une augmentation des prix pour les consommateurs, John Porter a indiqué qu'aucune décision n'avait encore été prise à ce sujet.