Apple, Android ou autre : fini les chargeurs différents, l'Europe imposera enfin le chargeur universel

Le Parlement européen a approuvé le projet de chargeur unique en Europe, nouvelle étape vers l'obligation du chargeur universel pour toute l'Union européenne.

La Libre Eco avec AFP

Le Parlement européen a approuvé ce mardi le projet imposant un chargeur universel à tous les smartphones, tablettes et autres ordinateurs à destination du marché européen. "Nous voulons contraindre les fabricants à rendre leurs téléphones, ordi portables, appareils photos et casques compatibles afin que ce chargeur unique simplifie la vie du citoyen mais aussi réduise les coûts liés à l'achat de ces appareils et diminue le volume des déchets", expliquait l'Eurodéputé Marc Tarabella (PS) en amont du vote.

Concrètement, le port USB-C deviendra le seul chargeur pour tous les appareils électroniques portables vendus au sein de l'Union européenne d'ici l'automne 2024. Sont donc concernés les téléphones mobiles, les tablettes, les liseuses électroniques, les casques, les appareils photo numériques, les écouteurs sans fil, les consoles de jeux vidéo portables, les GPS, les claviers et souris d'ordinateur, ainsi que les enceintes portatives. Et ce, quelque soit leur fabricant. Les ordinateurs portables seront aussi concernés à partir de début 2026. "Après presque 10 années de combat, une législation contraignante verra donc le jour. Tous ces objets devront donc être équipés d'un port de recharge USB Type-C. Que cela leur plaise ou non, les grands producteurs devront se soumettre à la loi", complète-t-il.

L'objectif est de simplifier la vie des consommateurs donc, mais aussi de diminuer la quantité de chargeurs produits et le prix des appareils. "Le volume de déchets diminuera sensiblement car il n'y aura plus de chargeurs obsolètes. Rappelons que 47 % des téléphones portables 'has been' traînent au fond du tiroir, 25 % sont donnés à des proches, 16 % sont revendus et seulement 3 % sont recyclés", soulignait encore Marc Tarbella.

Précurseur en la matière

"C'est un grand jour pour les consommateurs, un grand jour pour notre environnement", s'est réjoui, dans l'hémicycle du Parlement européen, l'eurodéputé travailliste maltais Alex Agius Saliba, rapporteur du texte voté par 602 voix (13 voix contre, 8 abstentions).

Par son vote, le Parlement européen a validé l'accord trouvé début juin avec les Etats membres, après une décennie de tentatives à essayer d'imposer ce chargeur unique, au grand dam d'Apple, principal opposant à une telle législation pionnière dans le monde."Je suis convaincu que de nombreux pays suivront l'exemple de l'UE. Nous serons chef de file", a avancé le Bulgare Andrey Kovatchev, du principal groupe politique PPE.