Un proche de Poutine rejoint le "Google russe"

Le groupe Yandex est le joyau russe des nouvelles technologies.

Yandex AFP.jpg
©AFP

Un proche de Vladimir Poutine, Alexeï Koudrine, a annoncé lundi avoir rejoint le groupe Yandex, joyau russe des nouvelles technologies, au moment où le Kremlin renforce sa mainmise sur le secteur numérique en plein conflit en Ukraine.

"J'ai accepté une offre de Yandex pour devenir conseiller au développement d'entreprise", a déclaré cet ancien ministre des Finances sur Telegram, ajoutant qu'il aurait notamment pour mission d'"assurer le développement de la compagnie sur le long terme, sur tous les marchés, y compris à l'international".

M. Koudrine, 62 ans, avait annoncé la semaine dernière quitter la Cour des comptes. Des médias russes avaient rapporté qu'il rejoindrait Yandex pour y occuper une fonction importante.

Le secteur des nouvelles technologies russes a été fortement affecté par les sanctions occidentales adoptées contre la Russie après son offensive contre l'Ukraine et le Kremlin cherche à développer une stratégie pour remplacer les géants occidentaux et leurs produits.

M. Koudrine a été ministre des Finances de 2000 à 2011. Il est resté proche de M. Poutine après avoir quitté le gouvernement.

Sa nomination à Yandex illustre l'importance que le Kremlin accorde à ce fleuron des nouvelles technologies en Russie, et son désir de mieux le contrôler.

Visiblement conscient des questions posées par son arrivée, M. Koudrine a assuré lundi qu'il s'efforcerait d'"aider Yandex à préserver sa culture managériale et technologique unique" pour que l'entreprise reste "indépendante" et "la meilleure des hautes technologies en Russie".

Yandex est enregistré aux Pays-Bas et dispose de filiales européennes, britanniques et américaines, mais l'essentiel de ses activités est en Russie et dans les pays russophones.

Il a créé le principal moteur de recherche de Russie et constitue un acteur dominant des services de taxi et de livraison à travers une large partie du monde russophone.