Le scénario d’un retrait de RTL Group, premier groupe audiovisuel européen, du marché belge a refait surface, mercredi matin. Mais, cette fois, de façon beaucoup plus insistante que par le passé. Si on en croit les informations publiées par De Tijd et L’Écho, RTL Group aurait mandaté la banque d’affaires JP Morgan pour étudier une cession de ses opérations en Belgique.

RTL Belgium est un acteur historique clé dans le paysage audiovisuel francophone belge. La société édite trois chaînes de télévision (RTL-TVI, Club RTL, Plug RTL), deux stations de radio (Bel RTL et Contact), la plate-forme vidéo RTL Play et la régie publicitaire IP.

RTL Belgium n’a pas souhaité réagir aux informations de nos confrères. Philippe Delusinne, CEO de l’entreprise, a toutefois adressé un message à ses troupes. “Ce dossier qui fait la synthèse des différentes informations circulant à propos du groupe RTL et de ses intentions, n’est à ce stade que spéculations”, peut-on y lire. M. Delusinne ajoute néanmoins que ces informations confirment le thème développé depuis plusieurs mois par le CEO de RTL Group, Thomas Rabe.

Interrogé par l’AFP, un porte-parole de RTL Group a rappelé la position du groupe contrôlé par Bertelsmann (avec 76,28 % du capital). “Une consolidation de l’industrie audiovisuelle européenne a du sens et nous passons en revue plusieurs options avec l’objectif de créer de la valeur pour nos actionnaires”, a-t-il dit. Mais “actuellement, il n’y a aucune certitude que cela conduise à une quelconque transaction”, rappelant les propos similaires tenus par Thomas Rabe, mi-mars, lors de la présentation des résultats annuels.

Plusieurs acquéreurs potentiels

Initialement, les activités de RTL Belgium auraient été proposées en “package” avec la chaîne française M6, que RTL Group envisage aussi de céder. D’aucuns estiment qu’au vu des liens de diffusion qui unissent le groupe M6 à RTL Belgique, une vente groupée était un scénario envisageable. Mais les deux dossiers auraient finalement été scindés. Il est toutefois à souligner que JP Morgan conseille RTL Group tan sur le volet français que sur le volet belge.

RTL Belgium a souffert en 2020 de l’effritement du marché publicitaire. Son chiffre d’affaires a baissé de 14 % à 159 millions d’euros et son excédent brut d’exploitation a chuté de plus de moitié à 16 millions d’euros.

Parmi les acquéreurs potentiels, L’Écho et De Tijd citent les groupes de flamands SBS et DPG Media, mais aussi Rossel et TF1.