Pour renouer avec les créations d'emplois, les décideurs politiques doivent prendre des mesures pour renforcer la compétitivité des entreprises belges, plaide Marc Lambotte, CEO d'Agoria. Au cours du premier trimestre 2020, l'industrie technologique occupait 312.883 personnes en Belgique. Le saut d'index et le tax-shift décidés par le précédent gouvernement fédéral ont permis de créer 20.000 emplois depuis 2015, estime Agoria mais la fédération sectorielle souligne que ces mesures ont perdu leur effet sur l'emploi depuis le second semestre 2019.

La crise du coronavirus a, elle, entraîné la perte de 3.200 emplois dans le secteur entre janvier et juin. Un nombre qui pourrait atteindre 12.000 d'ici 2022, selon une analyse d'Agoria qui s'attend à un retour à la croissance des jobs à partir du deuxième trimestre de 2022, mais à condition qu'une série de mesures soient prises.

Le secteur plaide ainsi pour que le gouvernement veille à ce que les entreprises belges restent concurrentielles en 2022 par rapport aux entreprises étrangères, en évitant notamment des coûts salariaux trop élevés. Agoria souligne aussi l'importance de la formation continue et de la reconversion. "Le droit individuel à la formation doit devenir un devoir", estime-t-on.