Digital

Le Brésil va produire à grande échelle des moustiques génétiquement modifiés pour combattre l'insecte vecteur de la dengue, une maladie virale qui a déjà touché un demi-million de personnes cette année, a annoncé lundi le ministère de la Santé.

Généralement, la dengue, propagée par le moustique "Aedes aegypti", provoque une forte fièvre, des maux de têtes et des douleurs articulaires et peut devenir hémorragique et mortelle.

L'initiative produira en grande quantité des moustiques mâles transgéniques de l'espèce 'Aedes aegypti' qui seront lâchés dans la nature pour copuler avec des femelles dont la progéniture n'atteindra pas l'âge adulte.

"Ces moustiques, lâchés dans la nature en quantité deux fois supérieure à celle des moustiques non transgéniques, attireront les femelles pour copuler mais leur progéniture n'atteindra pas l'âge adulte, ce qui devrait réduire la population de l'Aedes aegypti", souligne le ministère dans un communiqué.

Ce nouveau moustique sera produit dans une usine qui a été inaugurée samedi dans l'Etat de Bahia (nord-est du Brésil) et elle produira 4 millions d'insectes par semaine.

L'expérience a déjà été tentée dans deux communes infestées de moustiques de Bahia où vivent près de 3.000 habitants dans chacune d'elles.

"Avec l'emploi de cette technique on a réduit de 90% la population de moustiques en six mois", affirme le ministère.