En 2020, le géant de l'e-commerce Amazon a détruit deux millions de produits de contrefaçon ayant atterri dans ses entrepôts, indique-t-il dans son "Brand Protection Report". Sur sa plateforme, Amazon n'est pas le seul à vendre des produits à ses clients : des vendeurs externes peuvent également venir y proposer des produits. Certains d'entre eux en profitent pour tenter d'y inclure des contrefaçons, au grand dam des grandes marques. Amazon a donc décidé d'investir dans des moyens de contrôle.

Ces mesures ont permis d'empêcher la création de plus de six millions de comptes vendeurs, ajoute l'entreprise américaine. Elle peut ainsi stopper les vendeurs malintentionnés avant même que leurs produits ne soient mis en vente. 

Les contrefaçons qui se retrouvent malgré tout dans les entrepôts d'Amazon sont détruites, afin d'empêcher qu'elles ne réapparaissent ailleurs dans la chaîne de distribution. Amazon précise encore que moins de 0,01 % des produits vendus via Amazon font l'objet de plaintes pour contrefaçon.