Google a présenté mardi son tout dernier smartphone, le Pixel 4, résolument axé sur la photographie et qui intègre la reconnaissance de mouvements.

Lignes revues, utilisation du verre sur le dos de l'appareil, comme pour la majorité des appareils haut de gamme des concurrents, deux optiques intégrés dans un cadre carré sur le dos du smartphone, le Pixel 4 présente certaines similarités avec son concurrent d'Apple, l'iPhone 11.

Pour la photographie, désormais principal argument de l'ensemble des fabricants de smartphone, Google a mis le paquet, avec une intelligence artificielle intégrée qui vient booster le zoom optique ou propose des photos de nuits améliorées, avec même un mode "astrophoto" permettant de réaliser des images de ciel nocturne.

L'autre nouveauté concerne l'intégration de la reconnaissance de mouvements, non pas via les caméras de l'appareil, comme a pu le faire Samsung par le passé, mais grâce à un radar miniaturisé et intégré sur le haut du smartphone.

D'un mouvement de la main, l'utilisateur peut ainsi zapper d'une chanson à l'autre et baisser ou couper un appel ou une alarme. L'appareil éclaire l'écran également lorsqu'il sent l'utilisateur s'approcher, pour lui afficher l'heure notamment, mais c'est à peu près tout à ce stade.

Parmi les évolutions, une reconnaissance faciale plus rapide, qui permet de débloquer l'appareil dès qu'il est face à l'utilisateur, ou une nouvelle version de Google Assistant, uniquement en anglais, plus rapide dans ses réponses car implanté sur l'appareil même, et non plus via le cloud.

Disponible le 24 octobre dans plusieurs régions du monde, l'appareil sera proposé à partir de 799 dollars aux Etats-Unis, un peu plus cher que le modèle basique de l'iPhone 11.

En parallèle du Pixel 4, Google a présenté les dernières versions de ses objets connectés pour la maison, qui passent sous la marque Nest, dont l'enceinte connectée Mini (49 dollars, disponible le 22 octobre), avec une coque en plastique partiellement recyclée et ses outils Nest Wifi (à partir de 269 dollars, disponible le 4 novembre), conçus pour améliorer la connexion wifi dans le logement.

Google proposera début 2020 un service d'abonnement aux produits Nest (à partir de 6 dollars par mois).