Si le bitcoin a longtemps été un phénomène isolé, d'autres cryptomonnaies lui emboîtent désormais le pas. C'est notamment le cas de l'ether, qui vient de passer pour la première fois la barre des 4 000 dollars, consolidant sa position de deuxième plus importante cryptomonnaie sur le marché. Depuis le début de l'année, sa valeur a grimpé de 450 %. Une progression bien supérieure à celle du bitcoin (+98 %), même si la valeur de cette dernière était évidemment bien plus haute en janvier 2021.

Cette croissance de l'ether est due à plusieurs facteurs, notamment le lancement d'un ETF (fonds coté en bourse) sur l'ether par le gestionnaire VanEck. 

L'utilisation de la blockchain ethereum intervient par exemple dans le cadre des ventes de NFT, ces oeuvres d'art numériques qui ont actuellement le vent en poupe. Mais elle intervient également dans toute une série d'autres opérations financières virtuelles rassemblées sous l'acronyme DeFi (Decentralized Finance). Qui plus est, la blockchain ethereum est aussi jugée plus écologique, car nécessitant moins de puissance que celle du bitcoin pour en garantir la sécurité.

Face à cette montée en puissance, certains investisseurs rêvent en tout cas de voir l'ether se hisser dans les hautes sphères du marché, jusqu'ici réservées au bitcoin.