Moins de 10 jours après son lancement, le système de paiement de WhatsApp a été suspendu par la banque centrale brésilienne.

Au Brésil, ils sont quelque 120 millions d'individus à utiliser le système de messagerie WhatsApp. Ce qui en fait le second pays au monde où l'application est la plus utilisée, après l'Inde. Clairvoyante, la société américaine en avait profité pour lancer, le 15 juin dernier, son système de paiement intégré. Ce qui n'a pas plu au gouvernement brésilien qui a tout bonnement décidé, via la banque centrale nationale, de fermer et interdire le service. La filiale de Facebook a indiqué ne pas avoir été prévenue en amont de la manœuvre.

Concrètement, la banque centrale a expliqué que la fermeture de ce service, qui permettait d'envoyer de l'argent à des particuliers ou à des entreprises, a pour but de "préserver un environnement concurrentiel adéquat, qui assure le fonctionnement d'un système de paiement interchangeable, rapide, sûr, transparent, ouvert et bon marché", ajoutant que l'application pourrait causer "des dommages irréparables au système, en particulier en ce qui concerne la concurrence, l'efficacité et la confidentialité des données".

Pour s'assurer de la mise à l'arrêt totale du système de paiement, la Banque centrale du Brésil a également demandé aux mastodontes du secteur que sont Visa et Mastercard de mettre fin aux transferts d'argent via l'application sous peine d'amendes, rapporte Bloomberg.

Interrogée par Bloomberg, une source proche du dossier a indiqué que la décision de l'administration brésilienne avait pris WhatsApp par surprise, cette décision ne leur ayant pas été notifiée, et ce, alors que les rapports entre les deux entités étaient réguliers et bons.

Pourtant bien parti

Le lancement du système de paiement le 15 juin dernier avait rencontré un certain succès. " Nous sommes enthousiasmés par les réactions positives de nos utilisateurs au Brésil sur le lancement des paiements sur WhatsApp la semaine dernière. Offrir aux gens la possibilité d'envoyer de l'argent simplement et en toute sécurité peut contribuer à assurer la sécurité des gens pendant cette période critique et à soutenir la reprise des petites entreprises brésiliennes", déclarait une porte-parole de WhatsApp à Business Insider.