La Belgique occupe la 24e place du classement de l'avancement numérique, loin derrière plusieurs voisins européens, selon le rapport "2019 Global Digital Readiness Index" établi par l'entreprise technologique Cisco et publié jeudi. 

Le pays se distingue par ses investissements commerciaux et gouvernementaux mais son environnement n'est pas encore suffisamment favorable aux start-ups.

L'étude calcule l'avancement numérique de 141 pays dans le monde et identifie des pistes afin de développer un environnement propice au numérique. Le classement est établi selon les besoins élémentaires, le capital humain, les facilités au développement commercial, les investissements gouvernementaux et commerciaux, l'environnement des start-ups, les infrastructures technologiques et l'appropriation technologique. 

La première place est occupée par Singapour, qui devance le Grand-Duché de Luxembourg et les Etats-Unis. Dix pays européens se classent par ailleurs dans le top 15 mondial, notamment le Danemark, la Suisse, les Pays-Bas, la Suède, le Royaume-Uni et l'Allemagne. 

A la 24e place de ce classement, la Belgique doit intensifier ses efforts dans les infrastructures et l'appropriation technologiques, "des indicateurs forts de l'avancement numérique d'un pays", commente Arnaud Spirlet, general manager de Cisco Belgique et Luxembourg. 

"Forts d'un soutien ciblé et d'un programme de reconversion numérique à l'échelon national, nous aiderons nos petites et moyennes entreprises à s'engager plus rapidement sur la voie du numérique. Le capital humain est essentiel à toutes les étapes de l'avancement numérique pour bénéficier d'une main-d'œuvre capable d'utiliser les technologies et de développer de nouvelles compétences dans les domaines émergents."