L'histoire se déroule à Kempten, ville située en Bavière, dans le sud de l'Allemagne. Un citoyen, dont le nom n'a pas été révélé par la justice, a écopé d'une peine de près de deux ans de prison. Il a été reconnu coupable d'avoir installé des programmes de minage de bitcoin sur les ordinateurs d'autres personnes, lui permettant ainsi d'accroître ses unités de la précieuse cryptomonnaie.

>> Lire aussi : Gains, risques, régulation, fraudes… Dix questions pour tout savoir sur le bitcoin

Un pactole de plusieurs millions sous clé

A la suite de la procédure, la justice allemande a confisqué les bitcoins amassés. Mais à l'heure actuelle, elle ne peut toujours pas mettre la main dessus : l'homme refuse de communiquer le mot de passe qui permet d'accéder au pactole s'élevant à... près de 56 millions d'euros.

"Nous le lui avons demandé, mais il n'a pas répondu", a expliqué Sebastian Murer, le procureur en charge du dossier. "Peut-être qu'il ne le connait pas." Les quelques 1 700 bitcoins collectés restent donc pour le moment bloqués sur un portefeuille numérique protégé.

La flambée de la valeur du bitcoin amène en tout cas son lot d'histoires des plus rocambolesques. Disque dur jeté, mot de passe perdu, ordinateur hors d'usage, etc. Les bitcoins perdus dans la nature semblent être de plus en plus nombreux. Selon le New York Times, 20 % des bitcoins existants ne sont pas en possession de leur propriétaire, ce qui représente pas moins de 115 millions d'euros.