La plus renommée des cryptodevises aura connu une année mouvementée. Au printemps, elle avait plongé dans le sillage des marchés financiers sous la barre des 5.000 dollars, avant de flirter à nouveau, dès le mois de mai, avec la barre des 10.000 dollars.

En juillet, un bitcoin se négociait déjà nettement au-dessus de ce seuil symbolique, et à mi-décembre, le cours a pour la première fois de son histoire franchi le cap des 20.000 dollars. Le plus haut historique recensé par la plateforme d'échange luxembourgeoise Bitstamp se situe actuellement à 24'298 dollars.

Il faut signaler que par rapport au dernier pic de 2017/18, les différences de cours sur les principales plateformes d'échange ont été sensiblement moindres. Et selon des observateurs, la hausse a été cette fois à mettre au crédit avant tout des institutionnels, qui ont poussé les prix à la hausse. La demande des investisseurs pour les devises numériques, en complément des actions et des devises, est "énorme", affirme Patrick Heusser, du courtier Crypto Broker.

A cela s'ajoute la posture plus positive de plusieurs grosses banques d'investissement, qui reconnaissent de plus en plus la maturité de la cryptodevise.