La PlayStation 5 est un produit très convoité et souvent en rupture de stock depuis plusieurs semaines. Une situation dont essaye de profiter le site web espagnol Pix-Market.

MediaMarkt, chaîne de magasins d'électronique belge au nom proche du site frauduleux, a déjà reçu des dizaines de plaintes concernant la fausse disponibilité de PlayStation 5 sur Pix-Market, un site qui serait en réalité tenu par des criminels.

Celui ou celle qui achète une PlayStation 5 via Pix-Market risque en effet d’être déçu, puisqu’il ne verra jamais arriver son dû après paiement. Outre des consoles de jeux, le site web prétend également vendre d’autres appareils électroniques.

MediaMarkt a déjà reçu des plaintes à ce sujet, étant donné que les escrocs utilisent également les coordonnées de la chaîne d’électronique sur leur site. "De cette manière, ils donnent l’impression d’être un commerce fiable", déclare Janick De Saedeleer de MediaMarkt. "Mais il n’en est rien. Il s’agit là d’une nouvelle tentative d’hameçonnage. Le site web en question est : https://pix-market.com/ ".

Collaboration étroite avec la police

Apparemment, MediaMarkt serait de plus en plus souvent confronté à ce type d’activité criminelle. Janick De Saedeleer : "Nous recevons malheureusement une dizaine de plaintes par jour de la part de clients. Par exemple, des criminels arrivent à obtenir les données bancaires des victimes en leur envoyant un mail dans lequel ils se font passer pour leur banque, après quoi ils effectuent des achats en ligne sur MediaMarkt qu’ils font livrer à un point poste. C’est également une arnaque qui se produit souvent. Nous collaborons étroitement avec la police pour aider à arrêter les auteurs de ces crimes. Récemment, cela a permis d’attraper un criminel."

Comme le problème a pris énormément d’ampleur ces dernières années, MediaMarkt souhaite alerter ses clients. "Faites toujours attention lorsque vous effectuez des achats en ligne et vérifiez toujours le fournisseur derrière le site. Si vous avez le moindre doute, mieux vaut ne pas acheter", concut Janick De Saedeleer.