L'industrie musicale a enregistré une solide année en 2019, avec une hausse de 8% de son chiffre d'affaires. 

Le streaming payant gagne toujours plus de terrain et représente désormais 60% des revenus du secteur, rapporte mardi la Belgian Entertainment Association (BEA). Le chiffre d'affaires s'est élevé en 2019 à 78,32 millions d'euros, contre 72,49 millions en 2018 (+8%). La hausse a été portée principalement par le streaming payant (Spotify, Deezer, AppelMusic, etc.) qui a bondi de 31% sur un an, pour représenter 60% du total des revenus de l'industrie. Si l'on y ajoute le téléchargement légal, les ventes numériques ont rapporté 52,68 millions d'euros, soit 68% du total.

A l'inverse, les ventes physiques sont en baisse de 14%, pour un total l'an dernier de 25,38 millions d'euros. Elles représentaient en 2019 32% du total des revenus, contre 41% en 2018 et encore 52% en 2017.

Point de vue artistique, 2019 aura été l'année d'Angèle. Elle "a été constamment présente dans les hit-parades de l'Ultratop en 2019. En Flandre, elle a obtenu quatre hits dans le top 20 et son album 'Brol' est resté dans le top 20 pendant presque toute une année. En Wallonie, elle a obtenu cinq grands succès, dont deux numéros 1, et a mis son album sur le premier rang pendant 18 semaines. Une grande partie de son succès a été obtenu grâce au streaming musical. Il en va de même pour son frère Roméo Elvis, qui termine à la deuxième place", indique Sam Jaspers, directeur de l'Ultratop.