La toute dernière étude de Kepios, We Are Social et Hootsuite ( analysée avec Xavier Degraux), la référence pour les statistiques liées à l'usage des réseaux sociaux dans le monde, indique que sur 11,6 millions de Belges, pas moins de 8,83 millions soit 76 % de la population, y sont actifs. Ce chiffre correspond à une progression de 10,7 % par rapport à janvier 2020.

© Hootsuite/We Are Social

Une évolution alignée sur celles de nos pays voisins ? La France a progressé de 12,8 %, à 49,6 millions de socionautes. Le Grand Duché du Luxembourg de 7,9%, à 410.000 habitants. Les Allemands, eux, sont 13,2 % plus nombreux qu’il y a un an. Tandis que les Pays-Bas n’ont enregistré aucune croissance.

Mais il faut rappeler que le taux de pénétration "social media" des Pays-Bas, c'est-à-dire le pourcentage de la population active sur au moins un réseau social, est plus élevé que dans les quatre autres pays à 88 %, contre 78,7 % en Allemagne, 76 % en Belgique, 75,6 % en France et 65 % au Luxembourg.

Plus de temps sur les réseaux sociaux ?

Par ailleurs, les internautes belges entre 16 et 64 ans ont passé 1h45 par jour sur les réseaux sociaux en 2020. Cela représente 9 minutes de plus qu’en 2019, soit une progression de 9,4 % sur base annuelle. En 2019, la hausse observée était de 5 minutes.

Toutefois, comparée aux autres pays étudiés de près, la Belgique se situe en queue de peloton en matière de temps quotidien consacré aux réseaux sociaux, la moyenne de 2020 se situant désormais à 2h25 par jour dans les 46 pays étudiés dans le monde.

© Hootsuite/We Are Social

En outre, la Belgique est l’un des pays dans lesquels les réseaux sociaux sont les plus consommés via mobiles (smartphones et tablettes). En effet, seuls 3,9 % des Belges actifs sur les réseaux sociaux ne s’y connectent que via un ordinateur.

28 % des Belges utilisent les réseaux sociaux pour le travail

Si les Belges ont passé plus de temps en ligne en 2020, et singulièrement sur les réseaux sociaux, ils ont également diversifié leurs sources sociales d’information, de divertissement et d’échanges. En moyenne, les internautes belges entre 16 et 64 ans possèdent à présent 7,4 comptes sur les réseaux sociaux, contre 6,9 un an plus tôt.

En tout cas, cette tendance haussière n’est clairement pas due à l’usage des réseaux sociaux à des fins professionnelles. Les Belges qui déclarent s’en servir pour le travail étaient 13 % en 2018, 30 % en 2019, et en régression à 28 % en 2020. A noter que la moyenne de l'étude au niveau mondial est de 40 %.

© Hootsuite/We Are Social

Facebook en tête

Au classement des réseaux sociaux qui comptabilisent le plus d’internautes belges entre 16 et 64 ans, Facebook est toujours en tête (81,1 %, contre 80 % il y a un an), juste devant YouTube (80 %, contre 79 % en janvier 2020). Et le groupe créé et dirigé par Mark Zuckerberg séduit plus que jamais les Belges, puisque Messenger, Whatsapp et Instagram complètement le top 5. Ces réseaux sont loin devant Pinterest, Snapchat ou Twitter.

© Hootsuite/We Are Social

Finalement, Facebook a atteint, fin 2020, 69,7 % de la population belge en âge de posséder un compte (+ de 13 ans), contre 66 % fin 2019 et 72 % fin 2018. Après un sérieux recul dans le pays, Facebook a donc séduit de nouveaux membres, à la faveur du confinement. Il compte désormais 6,9 millions d’utilisateurs actifs belges, dont 50,7 % de femmes. De plus, près de 49,8 % des utilisateurs ne s’y connectent qu’avec leur smartphone, contre 3,9 % pour les fidèles de l’ordinateur.

45,4 % des Belges de plus de 13 ans sur Instagram

Toujours selon l’étude, Instagram, la filiale en vogue du groupe Facebook, est désormais plébiscitée par 45,4 % des Belges de plus de 13 ans (contre 37 % fin 2019), et 53,1 % chez les internautes de 16 à 64 ans (contre 50 % en janvier 2020). Soit 4,5 millions de Belges !

Par ailleurs, touchant désormais 44,3 % des Belges de plus de 18 ans, Linkedin confirme une nouvelle percée (41 % de pénétration en 2019), en atteignant 4,1 millions de Belges (+8 %).

Snapchat, qui avait déjà bien rebondi en 2019, confirme son rebond, avec une audience atteignant 32,8 % des plus de 13 ans, soit, 3,25 millions d’utilisateurs belges, donc environ 100.000 de plus que fin 2019.

Twitter, quant à lui, est le grand perdant des confinements. Il ne séduit plus "que" 1,02 million de Belges, contre 1,31 million un an plus tôt (-22,14 %). Autrement dit, en Belgique, son taux de pénétration chez les plus de 13 ans, essentiellement porté par les hommes (74,7 %), est passé de 13 % à 10,3 %.

Explosion de TikTok ?

L’étude de We Are Social et Hootsuite ne détaille pas les statistiques de TikTok. Dans le classement général de la Belgique, TikTok est associé à un taux de pénétration de 21,4 % chez les 16-64 ans (1,8 millions d’utilisateurs), contre à peine 9 % à la même époque en 2020.

En attendant d’autres études, il faudra donc se contenter de ce chiffre… Et de celui qui circule pour le moment dans le marché, glissé ici et là par les représentants de TikTok en Belgique : 2,8 millions de Belges au total, moins de 16 ans compris, donc.

1,8 million d’un côté, 2,8 millions de l’autre… Une fourchette comme un râteau qui, dans les deux cas, creuse son trou à toute vitesse. Y compris en Belgique !