Au cours d'un événement PlayStation 5, Sony a enfin dévoilé les jeux qui nourriront la très attendue PS5. Et son design, bicolore et tout arrondi !

Après l'annulation de jeudi dernier, on y vient enfin. Après s'être tu "pour que d'autres voix plus importantes puissent être entendues", histoire de laisser l'espace médiatique au mouvement Black Lives Matter (et parce que les répercussions de la mort de George Floyd rendaient le climat peu propice à une annonce de produit vidéoludique), Sony a enfin la parole. Pour en dire plus sur sa très attendue PlayStation 5, qui, Covid ou non, sera toujours bien commercialisée à la fin 2020 (histoire de ne pas louper la fenêtre des fêtes de fin d'année).

© SONY

Après avoir détaillé l'architecture technique ambitieuse de la console (qui devrait presque éradiquer les temps de chargement, notamment au moyen de l'intégration d'un SSD à la place de l'actuel disque dur classique) et sa nouvelle manette (DualSense, et non plus DualShock), c'est de l'essentiel qu'on a parlé ce jeudi 11 juin à 22 heures (heure de Belgique) en direct streaming : des jeux, et de ce que la future console de Sony sera capable de proposer en termes de graphismes, de profondeur de champ, de gestion de la luminosité et de gameplay.

En fin de présentation, très dense, Sony a finalement montré sa machine : toute de noir et blanc vêtue, soulignée par des diodes LED, elle se présentera en deux éditions; L'une munie d'un lecteur Blu-Ray UHD/4K, l'autre, forcément moins chère, sans lecteur optique. Cette "Digital Edition" ne fonctionnera donc qu'avec des jeux téléchargés.

Le catalogue de lancement a, justement, être largement abordé au cours de cet événement. Et il est dense...

Première petite bonne nouvelle qui ne mange pas de pain : GTA Online sera offert à tous les possesseurs de PS5 au lancement.

Les jeux qui reviennent

Spider Man Miles Morales, suite du très réussi et lucratif dernier opus des aventures du héros de Marvel, sera dispo dès le lancement. Avec un Spider-Man noir, et des premières images très prometteuses. Pas pour rien que Sony a ouvert le bal avec...

Les amateurs de course automobile et de vitesse ne seront pas en reste : un Gran Turismo 7 visuellement affolant, au mode campagne qui semble prometteur et qui hérite de la forte capacité de personnalisation que la saga a pu développer au fil des ans et des éditions est bien dans les starting-blocks. Un serpent de mer qui verra donc bien le jour sur la PlayStation de nouvelle génération...

Ratchet & Clank : Rift Apart ne rompra pas la tradition du "une nouvelle Playstation, un nouveau Ratchet". Le jeu de plate-forme, mettant en scène notre ranger-rongeur et son robot Clank aux confins de la galaxie profitera du Ray Tracing et de la puissance de la console pour faire changer le joueur de planète en un quart de seconde.

Sackboy, héros texturé de Little Big Planet revient, lui dans une Big Adventure.

Abe est de retour ! La créature d'Oddworld, univers mémorable né sur PlayStation1, revient dans Oddworld : Soulstorm. Même univers mirifique et glauque à la fois. Et même message utopico-écologique à la clé ?

Gros hit en vue : Hitman III sera là dès janvier 2021. Toujours avec le tueur le plus classe et le moins chevelu du monde, l'agent 47. Pas de vraies images de gameplay, malheureusement, mais un trailer alléchant.

NBA 2K21, présent au lancement également, a montré un court trailer tout en sueur qui n'a pas exposé de séquence de gameplay, au grand dam des amateurs de NBA.

Demon's Souls : pas de gameplay mais un trailer grand-spectacle pour le retour de ce titre.

Très gros morceau ensuite, avec Resident Evil VIII : Village. Et le retour de Chris, dans un titre horrifique qui semble avoir travaillé son ambiance et la richesse de son environnement, creepy comme jamais.

Autre triple A assuré de vendre des consoles : Horizon Forbidden West. Suite d'Horizon Zero Down. Le trailer, bien qu'un peu pompier, aura mis les poils à ceux qui ont apprécié incarner Aloy (toujours présente ici) dans le premier opus.

Les jeux qui débarquent (nouveautés)

Si les jeux établis ont plutôt convaincu, malgré les absences de Naughty Dog (dont la sortie, dans une semaine, du très attendu The Last Of US 2 va faire beaucoup de bruit), d'un GTA 6 dont on rêvait mais pour lequel il est trop tôt ou d'un God Of War 2 qu'on espérait Day One, les nouveautés annoncées n'ont pas forcément tapé aussi fort dans nos yeux.

On évoquera déjà Returnal, nouvelle franchise Worldwide Studios. Un FPS schizophrénique et spatial à l'ambiance inquiétante, à l'héroïne perturbée derrière sa tenue à la Mass Effect.

Deathloop, des Français d'Arkane, se présente comme un shoot'em'up à l'imagerie vintage et rock'n'roll, où il s'agira de jouer avec les boucles temporelles. Un petit esprit Bioshock, plus roots, plus cru. Hâte d'en voir plus !

Kena (Ember Lab) nous en a mis plein les yeux et donner envie d'en savoir plus aussi. Il s'agit d'un Zelda like, jeu d'aventure et de "développement personnel" (?) aux images alléchantes, d'inspiration héroïc-fantasy.

L'inquiétant et permissif Ghostwire, attendu en 2021, permettra de manier des pouvoirs à la Infamous. Démo relativement psychédélique.

Godfall, qui s'était déjà légèrement dévoilé, à tout du Beat'Em'All traditionnel. Sortie fin 2020, très probablement au lancement.

Des titres comme Stray, Destruction AllStars (coloré, rock'n'roll, dont le propos est la destruction de bagnoles), Goodbye Volcano High, très dessiné et musical ( tout en 2D)  ou encore Little Devil Inside (prometteur et polygonal objet vidéoludique non identifié où la survie semble être au coeur du jeu) ont "également été annoncés. Tout comme le spatial et psychologique Pragmata, à l'horizon plus lointain : 2022/

Bref : une conférence très dense, où se sont montrés beaucoup de jeux. Il nous manque une gifle énorme, mais du Gran Turismo, du Resident Evil, du Hitman, du Spider Man comme apéro, la PS5 aura un début de vie à tout le moins correct. Rendez-vous vers la fin de l'automne, pour un prix estimé entre 400 et 500 €.

Retrouvez l'article original sur la DH/Les Sports+

Revivre la présentation de Sony :