Digital Le modèle commercial permettant des essais de matériel ou d’apps entraîne souvent des soucis pour les consommateurs.

Les essais gratuits de produits et services sont une des façons pour les commerçants de "ferrer" les clients. Souvent, les essais sont suivis d’achats effectués en connaissance de cause. Pour un bien matériel, le principe est correct. Mais quelquefois, la procédure peut mal tourner, surtout lorsqu’il s’agit de services ou de biens dématérialisés. 

Ainsi, nous explique un père de famille, "mon fils de 16 ans qui achète de temps en temps une app sur le store virtuel avec son smartphone, s’est retrouvé - sans avoir trop lu les conditions de vente- avec une app gratuite durant quelques jours qui, sans crier gare, a annoncé s’apprêter à débiter le compte familial de plus de 40 euros pour un abonnement d’un an. Un prix sans commune mesure avec le service proposé… Il m’a fallu un quart d’heure de manipulations pour stopper ce piège financier". En l’absence de réaction de la part du jeune acheteur, et sans l’intervention laborieuse de son père, l’app aurait pompé discrètement 40 euros par an, montant que bon nombre d’utilisateurs ne verraient même pas disparaître.

Mastercard a pris en compte le mécontentement et la frustration de ses utilisateurs dans ce type de transactions automatiques. L’entreprise de paiements a donc décidé de modifier prochainement les règles en la matière en imposant avant tout paiement automatique l’envoi d’un courriel ou SMS par le vendeur à son client. Le texte devra reprendre les conditions de résiliation de l’achat "automatique". Mastercard précise que la communication devra aussi reprendre les montants visés, l’adresse du site Internet vendeur ou le numéro de téléphone de ce dernier. Sans l’accord explicite du client, le paiement demandé sera bloqué. L’animateur du site informatique MacBidouille note qu’Apple qui propose des apps sur son store en ligne aurait pu gérer ce type de problèmes. Mais, note-t-il, le groupe américain perçoit 30 % sur tous les montants perçus par les apps…