Lors d'une conférence de presse à la Maison du Port à Anvers, Proximus et Nokia ont présenté un réseau actif basé sur la technologie "25G PON" de Nokia. Développée à Anvers, cette technologie démontre la "capacité virtuellement illimitée" de la fibre.

Les réseaux "PON" (Passive Optical Networks) fournissent une connectivité internet aux consommateurs et aux entreprises en utilisant la technologie de fibre optique. Le 25 Gigabit PON est la génération de technologie PON la plus récente, qui permet d'atteindre des vitesses d'envoi et de réception environ 200 fois plus rapides que sur les réseaux large bande d'il y a 10 ans.

4,2 millions de foyers et d'entreprises d'ici 2028

Proximus et Nokia ont ainsi réalisé la première activation d'un réseau 25G PON ce jour, dans le but de montrer la "capacité virtuellement illimitée" de la fibre, dont seule une fraction est exploitée aujourd'hui. Les deux entreprises collaborent depuis une vingtaine d'années sur le sujet, le siège anversois de Fixed Access Nokia ayant joué un rôle important dans le développement de la technologie large bande, avec la conception de solutions DSL et du chipset Quillion utilisés par les réseaux fibre les plus récents, comme le 25G PON.

Proximus vise d'ici 2022 des vitesses symétriques (25 Gbps pour l'envoi et la réception), et met en avant sa capacité d'accueillir plusieurs opérateurs.

L'entreprise a annoncé qu'elle comptait étendre et accélérer fortement le déploiement de son réseau fibre ouvert, en s'associant à EQT Infrastructure en Flandre (par le biais de la joint-venture Fiberklaar) et à Eurofiber en Wallonie (sous réserve de l'approbation des autorités compétentes). L'ambition est de connecter 4,2 millions de foyers et d'entreprises d'ici 2028, soit une couverture de 70 % de la population belge.