Le groupe japonais commercialise jeudi sa nouvelle console.

La Playstation 5 sort jeudi au Japon et aux Etats-Unis notamment, puis dans une semaine en Europe. Quel impact a eu la pandémie sur cette opération?

La pandémie a eu des effets sur de nombreux aspects, de la production à la commercialisation. Quand les confinements ont démarré en mars/avril, nous avons fermé tous les bureaux de Playstation dans le monde, à quelques mois du lancement. A ce moment-là, je dois avouer que j'ai eu quelques doutes et je me suis demandé si nous allions y parvenir. Ce lancement est un vrai défi : il n'a pas été possible de visiter les usines d'assemblage, nous avons des centaines de fournisseurs que nous n'avons pas toujours pu rencontrer pour vérifier que tout allait bien, notre présentation de la console a eu lieu en ligne alors que nous avions réservé un endroit à New York... Jusqu'au lancement où, en raison des restrictions, seuls les joueurs ayant effectué une précommande pourront acheter la console. Quand vous lancez un produit, il y a une certaine théâtralité avec des files d'attente de gens qui veulent votre console. C'est un peu triste qu'il n'y ait pas cela cette fois mais la décision a été facile à prendre : pas de machines en vente dans les boutiques, en raison de la situation sanitaire.

Vous lancez deux versions de la Playstation 5, dont une sans lecteur de disque. A quand des consoles aux jeux 100% dématérialisés ?

Nous nous attendons à ce que la version avec le lecteur de disque reste la plus vendue mais il est vrai que les ventes dématérialisées progressent sans cesse. L'an dernier, c'était du 50/50 mais, en 2020, avec les confinements, on en est à deux tiers des ventes en numérique et un tiers en physique. L'histoire nous montre que, quand les gens commencent à consommer en dématérialisé, ils y restent souvent. Ca s'est produit pour la musique, pour les films... Si on pose l'hypothèse d'une nouvelle console dans 6 ou 7 ans, on peut supposer que cette part du dématérialisé sera encore plus importante donc. Cependant, je n'oublie pas que des joueurs préfèrent encore avoir un disque, pour pouvoir le prêter par exemple, donc nous étudierions la question très attentivement avant d'y renoncer éventuellement.

Plusieurs opérations de consolidation ont eu lieu récemment dans le secteur des jeux vidéo : Microsoft a racheté Bethesda, Take-Two va acquérir Codemasters... Et vous ?

Nous avons racheté Insomniac (développeur du jeu Spider-Man, ndlr) l'an dernier déjà. Nous investissons beaucoup dans notre croissance organique et cela se voit au niveau du catalogue de titres en développement actuellement au sein de nos studios. Nous allons continuer à investir de cette façon mais, bien sûr, nous ne fermons pas la porte à une acquisition externe si elle a du sens.