Cet intérêt pour le service de musique, de vidéos et clips sans publicité vise à diversifier Square, startup financière proposant différents modes de paiement numérique aux commerçants et aux particuliers.

M. Dorsey et Jay-Z, vus ensemble récemment à New York, ont déjà évoqué la possibilité d'une transaction, assure Bloomberg News citant des sources anonymes.

Mais il n'est pas certain qu'ils trouvent un accord, prévient l'agence d'informations.

Jay-Z avait acheté Tidal pour environ 56 millions de dollars en 2015 mais le service n'a jamais vraiment décollé face à la concurrence de Spotify et Apple Music.

Fondé en 2014, Tidal revendiquait quelque 3 millions d'abonnés payants en 2016. Le service, qui ne communique pas sur sa santé financière, est accessible dans plus d'une cinquantaine de pays à travers le monde.

Il possède un catalogue comprenant plus de 60 millions de chansons et 250.000 vidéos.

Il se distingue des autres services de streaming musical de par son actionnariat: outre Jay-Z, de nombreuses stars de la musique - Beyoncé, Madonna, Alicia Keys, ColdPlay, Rihanna - détiennent une participation au capital, selon le site internet du groupe.