Depuis plusieurs années, l’atténuation des bruits extérieurs dans les casques audio était devenue un argument de vente. Maintenant, c’est devenu la norme. Et cette caractéristique est présente dans de multiples marques et modèles différents. La firme Sony fut un des précurseurs dans ce domaine et fournit la puce responsable du traitement du signal à de nombreuses entreprises.

Son dernier produit, le casque WH-1000XM4, vient d’être commercialisé. Le modèle précédent avait déjà mis la barre très haut. Celui-ci améliore encore un peu plus le rendu sonore.

Pas de grands changements du côté de la conception. Le dessin reste identique. Seuls deux boutons subsistent sur l’écouteur gauche. Le premier destiné à l’allumage et le second est un bouton personnalisable. Les autres commandes sont tactiles et rassemblées sur le côté droit. Si vous placez votre main sur cet écouteur, la musique est atténuée pour mieux entendre les sons ambiants.

Le réglage du casque est personnalisé via les paramètres de l’application Headphones Connect à télécharger et installer sur votre téléphone. Vous y déterminez l’assistant vocal que vous voulez utiliser. Le casque s’éteint automatiquement lorsque vous le retirez. La musique est mise en pause et redémarrera lorsque vous le porterez à nouveau. Elle s’arrête aussi chaque fois que vous commencez à parler. Vous entendrez vos paroles dans le casque. Dès lors, nul besoin de stopper la musique ni d’enlever le casque pour converser. Il faudra tout de même voir la réaction de votre interlocuteur. On n’a pas encore l’habitude de parler à des personnes casquées.

Comme pour les modèles de Sony avec atténuation des bruits, son comportement est paramétrable en fonction du lieu où on écoute de la musique. Grâce à la localisation, le système identifie ces endroits pour y appliquer le réglage prédéfini que vous choisissez. Ce produit prend évidemment en charge les appels téléphoniques.

Dans ce modèle l’atténuation des bruits est traitée au moyen d’un nouveau processeur qui analyse les sons recueillis par deux capteurs extérieurs et adapte la musique en temps réel à l’environnement sonore.Le système prend en compte la morphologie de votre oreille et la pression atmosphérique subie, un paramètre utile lors des voyages en avion.

Le casque prend en charge la musique haute résolution, mais votre smartphone doit aussi être compatible. Le codec LDAC utilisé permet de transporter 3 fois plus de données que le Bluetooth classique. Un taux de transfert qui s’approche de celui d’une connexion filaire.

Le son est reproduit par des diaphragmes hybrides de 40 mm qui restituent des fréquences jusqu’à 40 kHz soit au-delà de ce que peut entendre l’oreille humaine.

© Sony

Écouter avec sa tête

Le produit est aussi compatible avec la musique conçue avec le format 360 Reality Audio . C’est un procédé qui prend en compte la distance de chaque instrument pour en reproduire la sonorité dans l’espace. L’impression est d’être immergé dans le son. Pour fonctionner, vous devez installer l’application de Sony et un service de streaming musical qui propose ce genre de sons comme Tidal, Nugs.net ou Deezer. Malheureusement, peu de titres existent. C’est à la discrétion des artistes d’enregistrer en 360 Reality Audio. Un essai a été mené sur l’écoute de Space Oddity de David Bowie. Le son est mieux spatialisé. Les instruments et les voix ne sont plus placés à gauche ou à droite. La balance est plus équilibrée entre les différents instruments. On n’écoute plus avec ses deux oreilles, mais avec sa tête. C’est plus reposant.

Au niveau de la conception, l’arceau est très léger et les coussinets très doux. La pression sur les oreilles est très légère.

Le prix du casque est de 380 €. Il est livré avec un étui, un câble USB destiné à la recharge, un fil audio de 3,5mm et une prise pour les sièges d’avion. L’autonomie est de 30 heures. Une recharge de 10 minutes procure 5 heures de lecture.