La Libre teste régulièrement du matériel technologique et en propose la critique sous forme d'articles. Ces produits sont choisis en fonction de leurs spécificités techniques, de leur coût, mais aussi de l'intérêt qu'ils suscitent auprès du grand public ou de nos journalistes.

Vous en avez assez de remplacer la vitre de votre téléphone parce qu’elle ne résiste pas au traitement que vous lui faites subir : le jeter au fond d’un sac ou le laisser tomber de temps en temps. Ou vous avez un côté baroudeur, mais vous ne voulez pas vous séparer de votre smartphone et il est soumis à rude épreuve.

La solution est peut-être de choisir un téléphone que l’on appelle "durci". Comme il existe des ordinateurs qui survivent aux pires conditions, certains appareils ont été imaginés pour répondre aux besoins des industries ou des militaires.

Crosscall est une firme française qui conçoit de tels téléphones, mais fabriqués en Chine. Elle en vend plus de 2 millions d’unités par an dans 17 pays. Si ses clients sont d’abord des entreprises, elle vient de remporter l’appel d’offres de la SNCF, elle a développé une gamme d’appareils pour satisfaire aux besoins des aventuriers, mais pas uniquement.

Un téléphone résistant, ce n’est pas un téléphone inséré dans une grosse boite pour le protéger. Si le look est différent des smartphones classiques, il reste de taille et d’épaisseur comparables. Il ne dénotera pas lors d’une soirée entre amis et pourrait même attirer les regards vu son design différent, avec ses bords coupés.

Le Core-X4 est le nouveau produit de Crosscall. Il s’agit d’un smartphone de grande taille (161 x 78 x 13 mm). L’écran a une diagonale de 14 cm pour une diagonale totale de 17 cm. Il n’est donc pas bord à bord comme de nombreux téléphones d’aujourd’hui. Il est aussi plus anguleux. Mais il n’est pas trop lourd (234 g) et il tient bien dans la main.

L’appareil est protégé par une coque en polyuréthane thermoplastique. Il résiste à 13 tests définis selon les normes militaires (810 G).

En voici la liste : une décompression rapide de 12 192 m d’altitude à 2 438 m en moins de 15 secondes, des températures de fonctionnement extrêmement basses et élevées (de -25 °C à 51 °C), un choc thermique, la glace et la pluie verglaçante, l’humidité, les UV, la pluie, le brouillard salin, la contamination par un liquide, les vibrations, les chocs et les fortes accélérations.

L’écran résiste au lâcher d’une hauteur de 2 mètres et aux rayures. Il répond aussi à la norme IP68. Il peut être immergé dans de l’eau salée et est étanche à 2 mètres pendant 30 minutes. D’ailleurs toutes les connexions (USB, carte Sim, entrée pour la fiche des écouteurs) sont fermées par des embouts protecteurs. L’écran fonctionne même mouillé et utilisable avec des gants. Il résiste aussi au gel hydroalcoolique.

© Crosscall

Sur le côté droit on retrouve un bouton interrupteur avec un capteur d’empreinte digitale, la touche pour le volume et un bouton programmable. Un second est situé sur la gauche.

Le téléphone fonctionne avec le système d’exploitation Android 9. Il intègre un processeur Qualcomm huit cœurs. Un logement pour deux cartes Sim et une carte mémoire de maximum 512 Go. La batterie est d’une capacité de 3850 mA h.

Le Core-X4 prend aussi en charge les protocoles de communication Push-to-Talk pour s’en servir comme un talkie-walkie si votre opérateur le permet.

À noter que les appareils sont garantis 36 mois.
Pour la recharge et le transfert de fichier sans fil, un connecteur est vendu séparément.

Crosscall ajoute des fonctions bien commodes pour les sports d’extérieur dans l’application X4-Sensors qui comprend une boussole, un accéléromètre, un GPS, un capteur de proximité et de luminosité ainsi qu’un analyseur de réseau.

L’application X-Safe quant à elle permet de programmer un bouton pour lancer un appel d’urgence.

Le capteur photo est de marque Sony. Il génère des fichiers de maximum de 12 mégapixels même si le capteur proprement dit en a 48. Il utilise le surplus de pixels pour obtenir une meilleure définition.

En pratique, cette technologie ne fait qu’aplatir les pixels et la définition manque. C’est encore le cas ici. Les clichés fournis par le smartphone sont accentués et saturés. Le zoom numérique 8X produit des images inexploitables. De plus l’appli est peu conviviale. Il vaut mieux utiliser une autre application gratuite de photographie comme Open Camera.

La prise de vue vidéo est limitée à 1080 pixels et à 30 images par seconde, mais sans aucune stabilisation. Il ne pourra donc pas remplacer une caméra d’action, très prisée chez les aventuriers.

Crosscall base sa communication sur ce produit sur le fait qu’il s’agit d’un téléphone qui n’est pas seulement destiné aux globe-trotters et aux sportifs, mais à tout le monde. C’est certainement le cas si vous n’êtes pas exigeant du côté photographie ou vidéo.

Le smartphone Crosscall Core-X4 revient à 449,90 €.