Elle propose aussi ses premiers écouteurs sans fil, testés plus bas dans cet article.

OnePlus Nord. D’où vient ce nom ? Mystère. En revanche cela change des numéros de version habituellement utilisés pour désigner les produits. La conception est des plus classique et convenue. Il est moins élancé que ses deux frères. Ici pas de bords incurvés, par contre, les boutons occupent la même place et le bouton physique de mise en veille de la sonnerie est là aussi.

Un film plastique recouvre le verre de protection Gorilla type 5. Ce qui veut dire que lors des tests en laboratoire, il a survécu "à des chutes de 1,2 mètre de haut, à hauteur de la taille, sur des surfaces dures et rugueuses". L’écran a une diagonale de plus de 16 cm. Il est de type Amoled avec une définition de 2400 X 1080 pixels. Ici une seule fréquence de rafraichissement : 90 Hz.

La marque reste fidèle au capteur Sony. L’objectif standard date de 2018 et produit des clichés de 12 mégapixels à partir d’un capteur de 48 mégapixels. C’est-à-dire qu’il prend les informations recueillies par 4 pixels pour en faire un "super" pixel, une solution qui ne m’a pas encore convaincue. Quand on examine les fichiers, on constate que la définition manque et que l’accentuation est trop poussée. Si on se contente de regarder sur un écran de téléphone, on ne s’aperçoit pas de la qualité médiocre des images. Ce n’est que sur grand écran, comme un téléviseur 4K, que cela apparaît. Il vaut mieux prendre les photos en format RAW dans en mode professionnel si vous désirez agrandir les images, même si cela demandera une correction des couleurs par la suite.

A droite un fichier en format RAW. A gauche le ficher JPG du mode auto. © Etienne Scholasse

L’objectif ultra grand-angle fournit des images de 8 mégapixels pour une couverture de 119°. Il ne profite pas de la technologie 4 pour 1.

Un capteur de 5 mégapixels s’occupe de la profondeur de champ pour le mode portrait. Un petit capteur de 2 mégapixels se charge des photos en mode macro. Il n’y pas de téléobjectif optique.

À l’avant, deux capteurs, le premier de 8 mégapixels avec une focale grand-angle de 105° destiné à prendre des selfies de groupe, le second un capteur de 32 mégapixels pour ajouter des détails à la prise de vue. Le format d’enregistrement vidéo 4K et 60 images par seconde est présent en mode selfie.

Une recharge à 70 % de la capacité de la batterie se fait en 30 minutes avec le chargeur rapide de 30 w fourni. Pour conserver la capacité de la batterie, un programme analyse vos heures de coucher et de lever. Avec ces données, la nuit, il chargera la batterie à 80 % et terminera la charge avant que vous vous leviez. Le téléphone n’est pas compatible avec des chargeurs sans fil.

L’interface OxygenOS est identique aux autres modèles et basée sur le système d’exploitation Android 10. Le téléphone intègre une puce Qualcomm prête pour la 5G. Il est possible d’insérer deux cartes nano- SIM, mais pas de carte mémoire supplémentaire.

Le OnePlus Nord existe en deux versions : avec 8 GB RAM et 128 GB ROM au prix de 399 € et avec 12 GB de RAM et 256 GB RAM au prix de € 499 €. Il est disponible en bleu ou en gris.

Au final, on se retrouve avec un smartphone moyen de gamme de bonne facture. Mais ici OnePlus se frotte à plus de concurrents qui proposent des téléphones aux caractéristiques identiques. À voir si le consommateur suivra.

Les premiers écouteurs sans fil de OnePlus © OnePlus
OnePlus Buds

Il s’agit des premiers écouteurs sans fil de la marque conçue en relation avec une firme suédoise spécialisée dans l’audio. Ils sont logés dans une petite boite ovale qui sert à la recharge des appareils via un port USB-C. Un cordon rouge est livré dans la boite, mais pas de chargeur.

L’autonomie des écouteurs est de 7 heures si vous écoutez de la musique et de 4 heures si vous passez des appels. Si les écouteurs sont à plat, 10 minutes de recharge dans leur boite vous procureront deux heures d'utilisation. La capacité de la batterie du boitier est de 30 heures.

La conception des écouteurs s’inspire fortement de la première version des AirPods d’Apple. Il n’y a pas d’embouts de taille différente pour les adapter au conduit auditif. Malgré cela, ils tiennent bien dans les oreilles sans qu’ils soient enfoncés trop loin dans les oreilles. Ils résistent aux éclaboussures. Ils pourront dès lors être plus facilement nettoyés avec un tissu légèrement humide.

La connexion entre les écouteurs et le téléphone se fait par Bluetooth. Il n’y a pas d’application dédiée pour les paramétrer. Tout se fait via l’onglet de gestion des appareils connectés en Bluetooth. C’est de cette façon que l’on choisit les commandes dédiées aux deux boutons des oreillettes. En revanche, pour la gestion du volume, il faudra toujours utiliser son smartphone, impossible de le gérer depuis les écouteurs. Dommage…

Les écouteurs sont de type "réduction de bruit ambiant", mais il n’y a aucun paramètre pour gérer le niveau de réduction de bruit ou la désactiver.

Le rendu musical est assez neutre. Il n’existe pas de profil prédéfini pour s’adapter au type de musique. Il faudra passer par l’égaliseur de votre application musicale pour l’ajuster.

Le prix des OnePlus Buds est de 89 €.

Les premiers écouteurs sans fil de OnePlus © OnePlus