La Libre teste régulièrement du matériel technologique et en propose la critique sous forme d'articles. Ces produits sont choisis en fonction de leurs spécificités techniques, de leur coût, mais aussi de l'intérêt qu'ils suscitent auprès du grand public ou de nos journalistes.

Alcatel est un nom connu par de nombreuses personnes. A l’origine, c’était une firme française de télécommunications. Ce nom est apposé sur des smartphones qui sont produits sous licence depuis 2004 par la firme chinoise TCL Corporation. Cette société fabrique aussi des écrans de télévision et des produits électroménagers.

Elle distribue en Europe sous le nom d’Alcatel donc, des smartphones d’entrée de gamme et de moyenne gamme. L’objectif de la marque est de proposer des téléphones à un prix accessible qui renferment des technologies réservées à des téléphones de gamme supérieure, voire de haut de gamme. C’est ainsi qu’on retrouve la reconnaissance faciale dans le modèle testé, le 3X, et un capteur tactile sur la façade arrière. En revanche, il n’est pas étanche à la poussière ou aux éclaboussures et ne peut pas être rechargé rapidement.

L’appareil se distingue aussi du point de vue des capteurs photo. Trois sont disposés sur le capot arrière dont un grand-angle qui couvre un angle de 118°. Les images produites sont de bonne facture en pleine lumière. Une fois que la lumière est absente, les images montent en grain et l’accentuation devient trop prononcée.

La conception du téléphone est assez classique. On remarquera à gauche le bouton dédié à l’assistant de Google. L’écran a une diagonale de 16,5 centimètres dans un rapport de 20 sur 9. Il couvre presque la totalité de l’écran avant. La résolution est de 720 × 1600 pixels. Malgré une résolution qui ne rivalise pas avec celles des smartphones beaucoup plus chers, la qualité de l’image ne démérite pas.

Un agrandissement à 100 % d'une image réalisée avec l'Alcatel 3X. © Etienne Scholasse
Le téléphone est enveloppé d’une surface en verre, mais n’est pas du type renforcé. Il faudra donc faire attention à ne pas le laisser tomber et à en prendre soin.

Un processeur de marque Médiatek à huit cœurs fait tourner l’appareil. La batterie a une capacité de 4000 mA h. La mémoire RAM est de 4Go. L’appareil existe en deux versions de mémoire de stockage, 64 et 128 Go. Le téléphone accepte des cartes mémoire microSD pour étendre sa mémoire.

La recharge s’effectue au moyen du port USB-C, mais le smartphone comporte encore une prise audio mini jack de 3,5mm pour y insérer des écouteurs.

Le téléphone est vendu au prix de 149 € et de 169 € selon la capacité de la mémoire de stockage. Si pour vous le smartphone n’est pas un marqueur social et que vous ne voulez pas y investir une somme folle, le 3X d’Alcatel est un bon client.