Le projet pourrait valoriser Bytedance à une hauteur stratosphérique de 180 milliards de dollars (152 milliards d'euros), a rapporté jeudi soir l'agence d'informations financières, citant des sources proches du dossier.

ByteDance, qui a son siège dans la capitale chinoise Pékin, pourrait au final coter certains de ses principaux actifs à Hong Kong, comme l'application de vidéos Douyin -- similaire à TikTok et réservée au marché chinois.

Le groupe privé pékinois est actuellement engagé dans une bataille juridique aux Etats-Unis face à l'administration Trump, qui veut interdire TikTok sur le sol américain au nom de la sécurité nationale.

Une cotation de ByteDance pourrait constituer une bouffée d'air frais pour la Bourse de Hong Kong, lestée par la guerre commerciale Chine-Etats-Unis, la pandémie de Covid-19 et les manifestations de l'an passé dans l'ex-colonie britannique.

Après une vague de cotation à Wall Street, Pékin encourage désormais les grandes entreprises chinoises du secteur des technologies à se coter sur les places boursières nationales.

Ant Group, propriétaire du populaire système de paiement en ligne Alipay et affilié au géant chinois du e-commerce Alibaba, devait ainsi entrer en Bourse cette semaine à Shanghai et Hong Kong.

Mais l'opération, qui devait constituer la plus grande introduction de tous les temps, a été suspendue à la dernière minute par les autorités chinoises.

Une affaire qui intervient dans un climat d'acrimonie croissante entre les régulateurs et Jack Ma, co-fondateur milliardaire d'Alibaba, qui est également l'actionnaire majoritaire d'Ant Group.

L'administration Trump veut interdire TikTok car elle l'accuse d'avoir des liens avec le gouvernement chinois via ByteDance et de pouvoir mettre la main sur les données personnelles des Américains.

L'application de vidéos courtes et virales revendique 100 millions d'utilisateurs aux Etats-Unis, soit près d'un tiers de la population.

TikTok dément fermement les accusations américaines.

ByteDance a jusqu'ici évité une interdiction de son application aux Etats-Unis en créant une nouvelle société, TikTok Global, avec les américains Oracle en tant que partenaire technologique et Walmart en tant que partenaire commercial.