Le teasing était intense, ces derniers jours, sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram, surtout). La promesse ? Une nouvelle marque belge allait voir le jour, tenant en quatre lettres : Zuny. Et ce lien de parenté : Zuny est un produit de Voo. Pour le reste ? "On allait voir ce qu'on allait voir", "bientôt fini de tchouler". Habile et virale manière de faire monter la sauce.
 
Ce matin, par voie de presse digitale (Covid oblige), Zuny a livré ses secrets, qui tournaient, forcément, autour d'une nouvelle offre Telco et du streaming.

Cristina Zanchi, récemment recrutée en tant que directrice commerciale de Voo auprès d'Orange Belgium, a présenté le nouveau né comme "l'enfant terrible de Voo". En gros, un produit dédié aux millenials, 100% digital, "tenant compte des évolutions du marché et des nouveaux besoins des utilisateurs". L'objectif est clair : "prendre des parts de marché sur la jeune génération". Le ton, les visuels, la com très "Instagram-like" avaient évidemment mis sur la piste.

Concrètement, Zuny s'articule autour de deux offres mensuelles. L'une sans mobile (Internet illimité + Séries), commercialisée à 39 € par mois. L'autre avec Internet illimité, séries, le foot belge inclus (via Eleven) et le mobile inclus (16 Gb de data par mois, de base).
 
Côté séries, deux catalogues à consommer sont inclus. Series by Be TV, composé d'une grosse vingtaine des séries phares de l'offre de l'ex-Canal +, cousine de Voo (Killing Eve, Validé, Walking Dead). Le second catalogue est plus obscur et plus expérimental : intitulé Black Pills, il est constitué de séries plus courtes (9 à 12 minutes l'épisode) et, dixit Zuny, "impertinentes".
L'offre en détail :
© ZUNY

Un important catalogue d'options

Au-delà de ce qui est inclus d'office, quatre options seront accessibles à tous les clients Zuny en mode On-Off, activables et désactivables à tout moment depuis l'app dédiée. 
L'accès à un bouquet de chaînes télé plus traditionnelles (7 € par mois pour accéder à 7 chaînes thématiques et 7 chaînes généralistes, dont TF1, RTL ou AB3, mais sans les chaînes de la RTBF ou de France Télévisions !), l'accès au foot belge via les chaînes d'Eleven Pro League (7 € par mois), les appels illimités sur mobile pour ceux qui auraient souscrit à l'offre mobile (5 € par mois) ainsi que différents tarifs permettant d'obtenir un rab de data mensuel (2,50 € pour 1 Gb, 10 € pour 5 Gb et 20 € pour 10 Gb).

Dans son modèle logistique, Zuny la joue digitale aussi  : pas de point de vente, souscription en ligne uniquement "en 7 minutes chrono", zéro frais d'installation, zéro frais de résiliation. La jeune marque se dote de son propre service clientèle, uniquement en ligne sur Facebook Messenger, jusqu'à 22 heures, 7 jours sur 7. 

Il n'y aura pas de décodeur : à l'instar de Tadaam, qui est quelque part à Telenet ce que Zuny est à Voo, le nomadisme en moins, Zuny permettra d'accéder aux contenus depuis une app à télécharger sur le Play Store (Android) ou l'App Store (iOS). 
© ZUNY
 

Zuny sera donc, de facto, accessible sur smartphone, tablette, PC, Smart TV ou via différentes Box connectées (Apple TV, box Android, quid des consoles de jeu et de produits populaires comme l'Amazon Fire TV Stick ?).

En revanche, côté Internet domestique, il s'agira bien de passer par un modem tout ce qu'il y a de plus traditionnel pour tenir les 100 Mbps de vitesse en téléchargement promis. Le disruptif a ses limites...