WhatsApp, utilisé par plus de 2 milliards de personnes à travers le monde, a précisé, dans un post de blog, qu'il permettrait désormais aux utilisateurs de choisir entre garder les messages ou les effacer eux-mêmes après sept jours.

Actuellement, il y a un historique de toutes les conversations tenues sur la messagerie. Et même quand l'utilisateur supprime le contact, ces conversations reviennent une fois que ce contact renvoie un message.

"Aujourd'hui, les messages envoyés sur Whatsapp y sont permanents. Si c'est bien pour se rafraîchir la mémoire avec des amis et la famille, la plupart des messages que nous envoyons n'ont pas besoin d'être éternels", souligne le service dans son post de blog.

Et de poursuivre: "Notre but est de faire en sorte que les conversations sur Whatsapp ressemblent aux échanges que les gens peuvent avoir en face à face, ce qui signifie qu'elles ne doivent pas être éternelles. C'est pourquoi nous sommes enthousiastes à l'idée d'introduire l'option permettant de faire disparaître des messages", explique encore le groupe.

Facebook, maison mère de WhatsAspp, a déjà introduit une option identique sur sa plateforme de messagerie interne Messenger, dans le but de banaliser ce qui a permis à Snapchat de se différencier des autres réseaux sociaux.

WhatsApp a choisi de donner une fenêtre de sept jours à ses utilisateurs parce que "la liste des courses ou les adresses de magasins que vous avez reçues il y a quelques jours seront là si vous en avez besoin et disparaîtront quand vous n'en aurez plus besoin", souligne le service de messagerie.

L'annonce intervient au moment où le réseau social Facebook perd du terrain face à Snapchat et TikTok auprès du jeune public.

Instagram, autre plateforme appartenant à Facebook, continue de progresser auprès de ces mêmes jeunes, mais à un rythme moins rapide.

Une enquête récente de Piper Jaffray a montré que Snapchat était le réseau social préféré des adolescents américains, suivi par Tiktok, qui est passé devant Instagram.