Le retour de la guerre des consoles se profile, avec la sortie imminente des deux gros morceaux de Sony et Microsoft : d'une part, la PlayStation 5, d'autre part, la Xbox Series X, vendue par la firme de Redmond comme la console la "plus puissante du monde".

Si jusqu'à il y a peu les stratégies des deux constructeurs étaient assez similaires, force est de constater qu'un tournant s'est opéré : alors que Sony continue à mettre le paquet sur de très gros jeux, souvent exclusifs (2020 l'atteste avec deux très gros morceaux sortis récemment, comme The Last Of Us 2 ou Ghost Of Tsushima), destinés à vendre des machines à eux-seuls, Microsoft joue une carte plus intégrée, plus "servicielle". Nettement moins dans la course à l'exclusivité où la licence qui fera se déplacer les foules. Poussant qui le cross-gaming, qui son précieux Xbox Game Pass, promis comme le Netflix du jeu vidéo.


Ainsi, si la Xbox Series X sera le gros morceau et la plus puissante des propositions hardware de Microsoft, l'entreprise souhaite également rendre ses services et jeux accessibles à ceux qui ne souhaitent pas mettre le paquet, niveau financier, dans l'achat d'une console. C'est la raison d'être de la console enfin confirmée cette nuit : la Xbox Series S.


Après d'énièmes fuites, Microsoft a officialisé le design (optant pour le blanc  -qui n'est pas sans rappeler la Xbox One S- et une aération noire laissant penser à une enceinte), le prix et la date de sortie de sa Series S. Elle coûtera 299 €, fera l'impasse sur un lecteur de disque optique et sera accessible le 10 novembre. Embarquant une puissance de calcul GPU de 4 téraflops (contre plus de 12 pour la Series X), Microsoft fait savoir qu'elle supporte le ray tracing et permettra de jouer jusqu'à 120 FPS. Un disque dur SSD de 512 Go sera embarqué dans "la plus petite des Xbox", puisqu'elle ne fait que 60% du volume de la Series X. Series X dont il reste à confirmer le prix : la rumeur l'évoque à 499 €, toujours pour une sortie le 10 novembre.

Il semble improbable que Sony puisse faire moins cher que le tarif, relativement agressif, de cette Series S. Sony ne devrait en tout cas pas tarder à confirmer la date de mise en vente des deux versions de sa PS5. Ici aussi, les prix restent à confirmer, mais on parle de 399 € pour la Digital Edition (sans lecteur Blu-Ray) et de 499 € pour la PS5 classique, avec lecteur de disque optique. 

La fin d'année s'annonce chargée, côté vidéoludique...