L'avenir du transport aérien est… sans papier. Ou le sera, dans le cadre d'une initiative introduite par le Forum économique mondial.

Le programme Identité numérique du voyageur connu (KTDI) permettra aux gens de voyager sans document entre des destinations internationales. Des essais sont pour le moment en cours, les passagers qui participent au projet pourront voyager entre le Canada et les Pays-Bas en utilisant leur téléphone portable sur lequel leurs données d'identité seront cryptées et stockées, plutôt que sur une puce de passeport.

Le secteur aérien est sous pression car l'augmentation du nombre de passagers dépasse la croissance de la capacité aéroportuaire. "D'ici 2030, les arrivées aériennes internationales devraient atteindre 1,8 milliard de passagers, en hausse de 50% par rapport à 2016. Avec les systèmes actuels, les aéroports ne peuvent pas suivre cette croissance", explique Christoph Wolff, responsable de la mobilité au Forum économique mondial. Le programme d'identité numérique a donc pour objectif d'accélérer le flux de passagers dans les aéroports et de réduire le risque de fraude d'identité transfrontalière.

Ce projet est rendu possible grâce à la technologie biométrique, comme les empreintes digitales ou la reconnaissance faciale. Cependant, la coopération entre les gouvernements mondiaux, les fournisseurs de technologies, l'industrie aéronautique sera impérative pour établir des normes mondiales de sécurité et de protection des données.