Une prime de 250 euros pour encourager la sécurité dans les ports

Si un certain objectif de sécurité est atteint en novembre, une prime sera versée aux dockers, aux professionnels et aux travailleurs de la logistique.

Les objectifs comprennent, par exemple, le respect des vêtements de sécurité. L'argent est destiné aux dockers, aux professionnels et aux travailleurs de la logistique.
Les objectifs comprennent, par exemple, le respect des vêtements de sécurité. L'argent est destiné aux dockers, aux professionnels et aux travailleurs de la logistique. ©BELGA
La Libre Eco avec Belga

Tous les ports belges unissent leurs forces dans une campagne visant à rendre le travail dans le port encore plus sûr. Les employeurs et les syndicats paieront une prime pouvant aller jusqu'à 250 euros par employé à ce titre. "À la fin de l'année dernière, une convention collective nationale de travail a été approuvée, qui entrera en vigueur en avril, dans laquelle nous avons décidé de verser des primes si un certain objectif de sécurité est atteint", explique l'un des initiateurs, l'organisation patronale centrale de Zeebrugge (Cewez). D'autres fédérations patronales participent également à l'action, comme le CEPG (North Sea Port Flanders), le Cepa (Anvers) et les syndicats ABVV-BTB, ACLVB et ACV-Transcom.

"Chaque prime est liée à un objectif de sécurité", précise M. Cewez. Les objectifs comprennent, par exemple, le respect des vêtements de sécurité. L'argent est destiné aux dockers, aux professionnels et aux travailleurs de la logistique.

La campagne se déroule jusqu'en septembre. Les résultats seront annoncés en novembre.

Sur le même sujet