Le chômage à Bruxelles en baisse pour un dixième mois consécutif

Le recul se marque principalement chez les jeunes à Bruxelles, alors qu'en Wallonie l'effectif des jeunes inscrits au Forem au terme de leurs études connaît une hausse de 18,6 %.

La Libre Eco avec Belga
Le chômage à Bruxelles en baisse pour un dixième mois consécutif
©F.T.

Le nombre de chômeurs a reculé de 4,7 % en mai dans la Région de Bruxelles-Capitale par rapport au même mois en 2021, selon des données publiées vendredi par Actiris. La Région bruxelloise compte 83 523 chercheurs d'emploi (contre 87 649 il y a un an). Le recul est un peu plus prononcé chez les jeunes (-7,5 %) qui ne sont plus que 7 751 à rechercher un travail. Fin mai, le taux de chômage en Région bruxelloise s'établissait à 14,5 % (14 % pour les hommes et 15,2 % pour les femmes). Il y a un an, il était de 15,4 %.

Près de la moitié des chômeurs sont dans cette situation depuis deux ans au moins. Soixante-deux pour cent ont au maximum un diplôme de l'enseignement secondaire 2e degré ou n'ont pas de diplôme reconnu en Belgique.

Actiris a reçu 6 653 offres d'emploi en mai. Le bureau bruxellois de l'emploi observe une augmentation de 49,7 % du nombre d'offres par rapport au mois de mai 2021 et c'est même le double du nombre de mai 2020.

Hausse des jeunes en Wallonie

En Wallonie, le nombre de demandeurs d'emploi est resté stable en mai et s'élève à 194 968 personnes (+ 0,1% par rapport à mai 2021). L'effectif des jeunes inscrits au Forem au terme de leurs études connaît une hausse de 18,6 % par rapport à il y a un an, soit 5 205 personnes de plus, observe vendredi le Forem dans un communiqué de presse. Le taux de chômage reste stable également, à 12,2 %. Le nombre de personnes inoccupées depuis six mois à moins de deux ans, la période la plus marquée de la crise sanitaire, est en recul. Le Forem relève une baisse de 13,4 % au sein des chômeurs depuis un an à moins de deux ans et une baisse de 6 % des effectifs inoccupés depuis six mois à moins d'un an.

Par contre, le nombre de personnes le plus récemment entrées au chômage (moins de six mois) augmente de 5,8 % à fin mai 2022, comparativement à fin mai 2021. De même, à partir de deux ans d'inoccupation, les effectifs évoluent à la hausse: +7,5 % de personnes inoccupées depuis deux à moins de cinq ans et +4,2 % de personnes comptant cinq ans ou plus d'inoccupation.

Tout comme à Bruxelles, le Forem a diffusé nettement plus d'offres d'emploi en mai: 49 462, une hausse de 46 % par rapport à mai 2021.