En Belgique, le taux d'emploi des non-Européens est le plus bas d'Europe

L’intégration des personnes originaires d’un pays extérieur à l’Union européenne sur le marché du travail belge est au centre de la deuxième conférence annuelle sur l’emploi, ces 14 et 15 juin, à Bruxelles.

En Belgique, le taux d'emploi des non-Européens est le plus bas d'Europe
©Photo News

Comme le montre le graphique ci-dessous, dévoilé mardi par le SPF Emploi et Unia, le taux d'emploi chez les étrangers qui proviennent de pays hors UE est nettement moins important que celui des Belges. En Europe, c'est d'ailleurs dans notre pays qu'il est le plus bas, a rappelé le ministre fédéral de l'Emploi, Pierre-Yves Dermagne (PS) : "53,6 % en 2021 pour une moyenne de 63,4 % dans l'Europe des 27. La différence de taux d'emploi entre Belges et non-Européens s'établit à 31 %, il s'agit là d'un triste record". La participation des femmes originaires de ces pays pose particulièrement problème.

En Belgique, le taux d'emploi des non-Européens est le plus bas d'Europe
©IPM

Employeurs et syndicats, Unia, l’ASBL Ciré (Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers) et les gouvernements régionaux en débattent durant deux jours, à l’invitation du ministre Dermagne et de la secrétaire d’État à la Diversité, Sarah Schlitz (Écolo).