Prix de l'énergie : 1 travailleur belge sur 2 prévoit d'aller au bureau plus souvent

Les 46-55 ans sont les plus déterminés à se rendre davantage au bureau.

F.O.
Les Belges ne souhaitent pas pour autant délaisser le télétravail.
Les Belges ne souhaitent pas pour autant délaisser le télétravail. ©Shutterstock

D'après une nouvelle enquête commandée par IWG, fournisseur mondial de solutions de bureau flexibles, plus de la moitié des Belges prévoient d'aller davantage au bureau cet hiver en raison des prix élevés de l'énergie. Une manière évidente de faire des économies sur sa propre facture d'électricité, de gaz ou encore de fioul domestique.

Selon l'étude réalisée par Mortar Research début septembre auprès de 1 020 employés de bureau belges, les 46-55 ans sont les plus déterminés à se rendre au bureau plus souvent.

Pour une indemnité de télétravail ?

Par ailleurs, les Belges ne souhaitent pas pour autant délaisser le télétravail, et 54 % d'entre eux attendent de leur employeur qu’il intervienne dans les coûts énergétiques élevés dans le cadre du home office. Chez les 36-45 ans, ce sont même 57 % des répondants qui attendent une indemnité de télétravail relative à ces frais.

D'autre part, les employés belges n’envisagent pas le travail de la même façon en été qu’en hiver. Si beaucoup comptent venir plus souvent au bureau en automne et en hiver, 58 % prônent le télétravail aux beaux jours. Ce pourcentage est encore plus élevé chez les jeunes travailleurs (62 %).

Lire aussi : L'hiver et la flambée des prix énergétiques pourraient ramener les travailleurs au bureau

Dans ce contexte, des marques comme IWG, Spaces ou Regus proposent aux entreprises des solutions de bureau flexibles proches du domicile de leurs collaborateurs. "Nos bureaux flexibles et espaces de coworking peuvent offrir une solution. Grâce à notre réseau national, les travailleurs peuvent se rendre dans un environnement professionnel proche de chez eux, et la flexibilité de notre offre permet aux employeurs d'ajuster rapidement leur offre de bureaux" , note William Willems, regional manager d'IWG Belgique & Luxembourg.