L’écart salarial entre hommes et femmes continue à se résorber lentement : “Cela n’enlève rien au fait qu’il reste beaucoup de chemin à parcourir”

La différence de salaire entre les femmes et les hommes continue à se réduire lentement et affiche désormais 8 %, corrigé pour la durée de travail.

homme femme travail emploi
La différence de salaire entre les femmes et les hommes continue à se réduire lentement. ©Fotolia

Ce calcul a été obtenu à l’aide des données de 2021 de l’Office national de sécurité sociale (ONSS). En 2020, cet écart s’élevait à 8,5 %. La timide résorption se poursuit puisqu’en 2011, l’écart salarial était encore de 10 %.

Sans correction pour la durée de travail, le salaire annuel brut moyen des femmes est 21 % moins élevé que celui des hommes. Le travail à temps partiel est l’une des causes principales de l’écart salarial. Ce sont les ouvrières du secteur privé qui accusent le plus grand retard : 20,5 %, et 44,1 % sans la correction pour la durée du travail. Cependant, l’écart salarial dans cette catégorie (aides ménagères, aides de cuisine, ouvrières de production ?) repart à la baisse, après plusieurs années de hausse.

"Les femmes entrepreneures restent sous-représentées dans les secteurs les plus lucratifs"

”Les chiffres évoluent dans la bonne direction”, commente Michel Pasteel, directeur de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes. “Pour de nombreux indicateurs, nous observons une diminution d’un demi-point de pourcentage. Au vu de l’évolution des années précédentes, nous pouvons qualifier cela de 'bonne année'. Bien entendu, cela n’enlève rien au fait qu’il reste beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre l’égalité salariale.”

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...