Emploi / RH

Il faut mettre le jobs deal du gouvernement fédéral en place afin de faire face à la pénurie qui touche le marché de l'emploi en Belgique, estime la Fédération des entreprises de Belgique (FEB). 

"J'invite les autorités politiques à exécuter ce qui peut l'être. Chaque jour qui passe engendre une perte de croissance", a commenté Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB. De Tijd rapportait mardi que le nombre de candidatures ouvertes avait atteint un nombre record. En décembre, plus de 48.000 offres d'emploi en Flandre n'ont pas trouvé preneur parce que les entreprises ne trouvent pas les bons candidats. C'est 10.000 de plus que l'an dernier.

Selon Pieter Timmermans, il est temps de passer à l'action. "J'entends chaque jour de nombreuses discussions et propositions concernant la pénurie sur le marché du travail. Je pense qu'il faut arrêter ces causeries et enfin mettre la main à la pâte."

Le responsable de la FEB renvoie notamment au jobs deal, un ensemble de 28 mesures qui doit solutionner les déséquilibres sur le marché du travail en Belgique. Le gouvernement est parvenu à un accord à ce sujet cet été, mais la FEB craint que le plan ne voit pas le jour à court terme à cause du gouvernement en affaires courantes.

"On ne peut plus attendre trop longtemps. Chaque jour que nous perdons, on s'éloigne d'une solution. Et entre-temps, les entreprises ne trouvent pas de personnel, ce qui constitue un frein à la croissance", conclut M. Timmermans.