Alors que le plan initial du bancassureur ING prévoyait 1.000 départs volontaires, 1.115 employés ont déjà quitté les bureaux, ce qui fait bondir les syndicats, rapportent vendredi L'Echo et de Tijd. Selon les syndicats ING Belgique aurait intensifié ces derniers mois, discrètement, ses plans de diminution de personnel.

ING Belgique avait annoncé début 2013 un plan d'économie de 150 millions d'euros par an, avec une diminution de 10 pc de ses effectifs, soit environ 1.000 personnes, principalement via des départs volontaires. Selon les informations obtenues par les quotidiens économiques, le total des postes supprimés atteindrait néanmoins déjà 1.115 emplois, un bilan qui agace les représentants du personnel, qui réclament d'autres mesures "que celles visant l'emploi".

Les syndicats ont dès lors décidé de refuser de signer la nouvelle convention collective de travail.

ING dément

ING Belgique a démenti, vendredi matin, cette information. "Nous avons annoncé début 2013 un plan d'économie prévoyant une diminution de 10 pc de nos effectifs, soit un millier de personnes, d'ici 2015. Nous maintenons ce chiffre", a affirmé une porte-parole de la banque. "Le nombre d'équivalents temps plein chez ING Belgique a évolué de 9.560 à la fin 2012 à 9.275 fin juin 2013", a-t-elle précisé en démentant fermement le départ de 1.115 travailleurs.