Danone confirme son intention d'adapter la structure organisationnelle de ses filiales en Belgique, à savoir Alpro, Danone Produits Laitiers et d'Origine Végétale, Danone Waters et Nutricia. La proposition soumise aux partenaires sociaux pourrait toucher environ 120 postes dans les bureaux en Belgique jusqu'à fin 2022, précise l'entreprise. Ce projet de transformation organisationnelle suit le nouveau modèle opérationnel global annoncé par l'entreprise en novembre 2020 et baptisé "Local First". L'objectif est de "retrouver une croissance durable" et de garantir une agilité au niveau local pour mieux répondre aux besoins des consommateurs locaux et des clients, ajoute Danone.

La société, qui compte plus de 100 000 employés à travers le monde, estime que cette transformation pourrait concerner près de 1 850 employés dans ses sièges globaux et locaux.

L'entreprise rappelle avoir investi en Belgique à hauteur de 180 millions d'euros ces cinq dernières années, dans ses deux sites de production européens situés à Rotselaar et Wevelgem. Elle confirme d'ailleurs leur "rôle clé" dans le cadre du plan de transformation "Local First" pour servir la croissance en Europe et en Belgique. Les collaborateurs de ces sites de production ne seront donc pas touchés par la réorganisation.

"Pour Danone, la Belgique est un pays important tant pour sa position de leader sur le marché belge des produits laitiers et alternatives végétales et de la nutrition spécialisée, que pour ses deux sites de production majeurs en Europe", explique la société. "Ces deux sites sont reconnus pour leur capacité d'innovation pour des marques clés telles qu'Alpro, Actimel, Activia, Danone et Light & Free tout en veillant à produire de façon durable."