Une importante délégation du site de Clabecq organise le blocage du site louviérois

La mobilisation est importante. Ce lundi matin, deux cars transportant des travailleurs et des représentants syndicaux ont quitté NLMK Clabecq pour se rendre sur le site louviérois. Objectif, mettre la pression sur la direction en organisant le blocage du site. Quelque 200 personnes s’y emploient et empêchent ainsi l’accès aux camions.

La police locale de La Louvière a mobilisé des forces pour encadrer la manifestation qui, jusqu’ici, se déroule sans heurt. Par mesure de sécurité et pour éviter d’éventuelles confrontations entre travailleurs et automobilistes bloqués, l’A501 a cependant été fermée à la circulation. L’action, surtout symbolique, devrait prendre fin dans le courant de l’après-midi.

Pour rappel, le personnel de NLMK Clabecq est en grève depuis près de deux semaines déjà, soit depuis l’annonce par la direction de son intention de licencier plus de la moitié des 580 travailleurs du site. Un nouveau conseil d’entreprise doit être organisé à Clabecq ce mardi. La tension est bien présente : travailleurs et syndicats n’ont pas exclu la possibilité d’organiser de nouveaux rassemblements si ce conseil devait mal tourner.