Lotus Bakeries (ex-Corona-Lotus) mise sur sa nouvelle marque

Dans le monde des biscuits, il y a des géants comme Danone (avec Lu) ou United Biscuits (avec Delacre, notamment). Il y en a d'autres qui ont choisi des produits de niche. C'est le cas de Corona-Lotus, le spécialiste belge du speculoos, des cakes et des gaufres.

SANDRINE VANDENDOOREN

Dans le monde des biscuits, il y a des géants comme Danone (avec Lu) ou United Biscuits (avec Delacre, notamment). Il y en a d'autres qui ont choisi des produits de niche. C'est le cas de Corona-Lotus, le spécialiste belge du speculoos, des cakes et des gaufres.

Née de la fusion en 1974 entre Corona et Lotus, la société dirigée par Karel Boone n'a cessé ces dernières années de grandir pour devenir le leader de son marché au Benelux et en France.

Le groupe a multiplié les acquisitions pour renforcer sa gamme (Ribert, Cremers, Suzy) et y ajouter des produits localement forts (Petit Breton, Le Glazik, De Bruin, etc). En mars dernier, l'entreprise a décidé de regrouper toutes ses marques sous une seule marque: Lotus. «Le but d'une telle opération est de mener une forte politique de marque en Belgique mais aussi à l'international», a déclaré Karel Boone, vendredi, à l'occasion de l'assemblée générale des actionnaires. Ce choix marque une étape importante dans la stratégie de la société qui a aligné, dans la foulée, son nom sur la marque Lotus. Le 10 avril, la société a donc été rebaptisée Lotus Bakeries et dispose d'un nouveau logo.

Le lancement de la marque Lotus se fera progressivement tout au long de l'année, à grands coups de communication vis-à-vis du consommateur. «Depuis le début de l'année, les spéculoos vendus en Belgique ont déjà adopté le nouveau logo. C'est à présent le tour des cakes et des gaufres. Cet été, le nouveau logo sera introduit en France et aux Pays-Bas», a expliqué le patron de la société. A noter que les gaufres Suzy qui arboreront aussi le label Lotus garderont leur identité. «Suzy restera bien visible sur l'emballage.»

Le lancement de la nouvelle marque accaparera, cette année, une bonne partie de l'énergie et des moyens de la direction de l'entreprise. La mise en place d'un système d'information intégré (pour les achats, calculer le prix de revient) dans les filiales du groupe sera l'autre investissement stratégique au menu 2001. Le groupe a prévu d'investir au total 11 millions d'euros en 2001, notamment dans le lancement d'un nouveau produit, le carré confiture.

COENTREPRISES DÉFICITAIRES

Le groupe continuera aussi à investir dans ses trois nouvelles coentreprises: Interwaffles (joint-venture 50/50 avec la CNP d'Albert Frère spécialisée dans la fabrication de gaufres et galettes pour les marques de distributeurs; Lotus-Delta (en Tchéquie) et Harry's Benelux (viennoiseries briochées). «Ces trois entreprises ont eu un impact négatif de 1,33 million d'euros sur les résultats 2000 et ils devraient avoir le même effet négatif en 2001. Les investissements ne porteront pas leurs fruits avant 2 ans mais nous sommes convaincus que ces trois coentreprises sont importantes pour permettre à la société de s'attaquer à de nouveaux marchés»

A précisé M. Boone. Malgré cela, la société prévoit pour l'année en cours un résultat net en progrès de 15 pc par rapport à 2000 (2,52 millions d'euros). Son chiffre d'affaires (132 millions d'euros en 2000) devrait augmenter de 5 pc.

© La Libre Belgique 2001